Agevillage
  >   Actualités  >     >   Selon un sondage, les Belge...

Selon un sondage, les Belges favorables à l'extension de l'euthanasie aux enfants et aux déments

Euthanasie pour tous ?


Partager :

Trois-quarts des Belges sont favorables à une extension de la loi autorisant l'euthanasie aux mineurs et aux personnes souffrant de démence de type Alzheimer, révèle un sondage publié mercredi 2 octobre.

La loi belge de 2002 autorisant l'euthanasie dans certaines conditions ne s'applique actuellement qu'aux personnes de plus de 18 ans et disposant de toutes leurs facultés mentales. Le royaume a enregistré en 2012 1.432 euthanasies, ce qui représente 2% des décès.

Lundi, un Belge âgé de 44 ans a été euthanasié après une opération de changement de sexe qui avait échoué, son médecin ayant estimé que ses souffrances psychiques étaient devenues "insupportables". Cette affaire a mis en avant les cas de souffrance psychologique, qui ont débouché sur 52 euthanasies d'adultes l'an dernier.

Mais des cas dramatiques d'enfants gravement malades ou de personnes souffrant de démence ont poussé des parlementaires à examiner la possibilité d'étendre la loi aux mineurs "capables de discernement" et aux personnes atteintes de démence. 

Une majorité s'est même dégagée en faveur d'une telle modification, mais l'adoption du texte est freinée par l'opposition des formations chrétiennes-démocrates et centristes membres de la coalition gouvernementale. Il n'est pas certain qu'il sera voté avant la fin de la législature au printemps prochain.

Le sondage réalisé par l'institut Dedicated auprès de 2.714 Belges et publié mercredi 2 octobre par le quotidien La Libre Belgique indique qu'une grande partie de la population souhaite cette évolution.

Concernant les enfants, la question posée diffère du texte en préparation au Parlement, puisqu'elle évoquait le cas de mineurs qui ne "seraient plus en état de donner leur consentement", par exemple parce qu'étant plongé dans le coma.

Sur l'ensemble du pays, 38% des sondés se déclarent "tout à fait favorables" et 36% "plutôt favorables" à cette mesure (soit 74% d'avis positifs au total), contre 8% de "plutôt défavorables" et 6% de "tout à fait défavorables". La Flandre, où une majorité des euthanasies est enregistrée, y est favorable à 75%, contre 70% à Bruxelles et 74% en Wallonie.

Soixante-dix-neuf sondés sur cent sont également favorables (43% "tout à fait" et 36% "plutôt") à autoriser l'euthanasie pour les adultes souffrant de démence de type Alzheimer qui ne seraient plus en état de la réclamer.

"Il existe un très large consensus dans l'opinion pour étendre la législation sur l'euthanasie, y compris du côté des électeurs chrétiens-démocrates ou centristes", relève La Libre Belgique.
 


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Emmanuel

08/10/2013 16:10

Tristement prévisible...


Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée. Imaginer qu'on puisse "encadrer" avec des critères évolutifs, subjectifs, indéfiniment discutables une pratique aussi radicale, c'est courir le risque, un triste jour, voir se transformer une idée peut-être généreuse au départ, en machine incontrolable, anonyme et validée par la foule. Les erreurs des autres peuvent-elles nous servir d'exemple, et nous inciter à la plus grande prudence ?
C'est le voeu que je formule avec inquiétude.
Emmanuel de KERHOR



Phil94

08/10/2013 09:10

Aux déments !


Peut-être pourrait-on arrêter de parler en ces termes des personnes atteintes de troubles cognitifs ?!




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -