Agevillage

Les troubles du sommeil des seniors seraient liés à la perte de certains neurones

Avec l'âge, un certain type de neurones disparaît


Partager :

Une étude américaine met en valeur le rôle des neurones à galanine dans la naissance des troubles veille - sommeil 
 
Clifford Saper, professeur de neurologie et de neurosciences à la Harvard Medical School, appronfondit la même recherche depuis treize ans. Père de la fameuse théorie de la balance veille-sommeil (le sommeil devient plus léger avec l’âge, on s’endort plus difficilement et on se réveille plus tôt), le Pr Saper, affirme aujourd’hui qu’un groupe de neurones situés dans une zone bien circonscrite du cerveau (le noyau intermédiaire) joue un rôle majeur dans les phases qui poussent à des endormissements soudains.

Ce groupe de neurones contient de la galanine, un neurotransmetteur qui inhibe les cellules du cerveau impliquées dans l'éveil. Les pensées conscientes sont donc repoussées pendant le sommeil grâce à la galanine. 

Mais que ces neurones à galanine, authentiques gardiens du sommeil, viennent à se réduire en nombre - c’est notamment le cas des personnes âgées ou des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer – et le sommeil se fragmente. Les troubles du sommeil apparaissent.
Ces travaux ont été publiés dans la revue Brain.
 
Pour arriver à ce résultat, le Pr Saper et son équipe du Beth Israel Deaconess Medical Center de Boston, ont travaillé depuis 2006 avec une cohorte de 1000 patients âgés de 65 ans. Outre le suivi de ces patients au quotidien, tous avaient accepté de donner leur cerveau après leur mort. Le Pr Saper et son équipe ont autopsié le noyau intermédiaire du cerveau d’un échantillon de 45 de ces personnes qui ont entre temps décédé.
 
La piste de recherche qui se profile désormais est de trouver les molécules pharmaceutiques qui auront le pouvoir de bloquer ou ralentir la diminution des neurones à galanine.

En attendant, le meilleur moyen de rester éveillé et de ne pas sombrer dans des périodes courtes de sommeil brut, est de faire du sport et d’avoir une activité sociale épanouissante. Les périodes de sommeil qui suivront n’en seront que meilleures. 
 


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

medecin 34

26/08/2014 07:08

Attention aux effets d'annonce


le noyau intermédiaire est certes un bon candidat pour expliquer les modifications des cycles de sommeil avec l'age. Mais 45 necrops ne sont pas un nombre robuste et pregnant pour une affirmation; de plus nous ne connaissons pas toutes les implications de la galanine donc il est prématuré de vouloir agir à ce niveau. L'une des pistes à suivre pour obtenir un sommeil facile et de qualité est la mise en branle du réseau du mode par défaut (ou réseau d'attention floue: le cortex préfrontal médian (droit et gauche) en lien avec le cortex pariétal (médian à droite, latéral à gauche) éteignent les persévérations cognitives ( mnésiques et réflectives) ce qui permet d'entrer plus facilement dans le chaînage du sommeil




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -