Agevillage
  >   Actualités  >     >   Alzheimer à domicile : l'im...

Alzheimer à domicile : l'impact du baluchonnage sur la qualité de vie des aidants (*)

Une double approche (qualitative et quantitative)


Partager :

Photo site baluchon alzheimerLe baluchonnage, qui peine à voir le jour en France, a été créé en 1999 au Québec. Une nouvelle étude s’est intéressée à l’impact de cette solution de répit de plus ou moins longue durée sur la qualité de vie des aidants de malades d’Alzheimer.

L’équipe de chercheuses de la chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée et à la famille (institut universitaire de gériatrie de Montréal) a utilisé une double approche (qualitative et quantitative) pour évaluer la pratique, mise en œuvre au Québec par Baluchon Alzheimer.




mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Laurent Hirsch

31/08/2016 19:08

Président


Bonjour, que l'Association s'appelle Baluchon ou autrement, l'Accompagnant a besoin d'Aide, d'Assistance même si il est très souvent dans le déni. Baluchon Alzheimer est une excellente solution,qui évidemment a un cout mais qui permet à certains Accompagnants de prendre un peu de répit et de pouvoir aussi avoir un avis de professionnel terrain. Pour se faire cette organisation ne peut se mettre en place qu'à partir du moment où l'on peut payer,que ce soit l'Etat ou un organisme privé mais il n'y a pas que cela, il faut surtout que le code du travail l'autorise et très curieusement les malades n'ont pas les horaires que l'on peut rencontrer chez par exemple des salariés!!!.Et en France, les impératifs de ce type de malade sont totalement contradictoires avec le code du travail et donc la boucle est bouclée. En un mot, le problème évoqué présentement est toujours le même, une réponse adéquate aux conditions du terrain, une compréhension et des réponses efficaces. D'ailleurs en cette période pré-électorale où la surenchère est d'actualité,je reste extrêmement surpris qu'aucun des Représentants des différents parties politique ne soit intéressé par le nombre étonnant que représente les Accompagnants non professionnels 4 à 8 millions (en fonction des sources) et c'est à croire qu'ils n'ont pas besoin de ces votes.Personne, comme d'habitude, ne parle des problématique de la Fragilité et de la Dépendance, des Accompagnés et de leurs Accompagnants naturels et Professionnels, mais faut-il encore avoir l'information et se sentir solidaire!!!
Salutations Distinguées.
Laurent Hirsch
Membre et ancien Administrateur de Baluchon Alzheimer



CATG

30/08/2016 22:08

quand en France


C'est urgent de voir se développer le Baluchonnage en France du fait du manque de structure mais aussi par l'ampleur des malades jeunes. On sait que l'approche non médicamenteuse et le maintien au domicile sont des réponses à la dignité de la personne. Mais cela va aussi avec le répit de l'aidant et le Baluchon lui permet de partir un peu de chez lui sans culpabilité d'avoir troublé le quotidien de la personne malade. En effet, le Baluchon évite le choc d'un hébergement temporaire dans un lieu étrangé, avec des personnes non connu catherine AMP prestataires à domicile




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -