Agevillage
  >   Actualités  >     >   La Fesp et l'ADMR plaident ...

La Fesp et l'ADMR plaident pour un dispositif de subrogation

Perception du prix des services


Partager :

L'ADMR (associations de services à domicile )et la Fesp (entreprises de services à la personne) ont mandaté le cabinet Oliver Wyman pour étudier les enjeux économiques du secteur des services à la personne.

Malgré les difficultés financières et la résurgence du travail « au noir », l'étude table sur de véritables perspectives de croissance et d’emplois s'appuyant sur la la digitalisation des acteurs historiques et l’arrivée de nouvelles plateformes de type « marketplace » (cf. l'interview du PDG de l'Amapa, Bernard Bensaid qui lance le "booking" des services à la personne pour limiter les "heures négatives").

L'étude estime que le cadre légal et fiscal de ces services doit s'assouplir.

La Fesp et l’ADMR préconisent la mise en place d’un dispositif de crédit d’impôt anticipé dans le temps (subrogation) pour maximiser les bénéfices économiques et la perception du prix de ces services par les clients.

Lire la suite


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -