Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : Grippe révélatrice

Edito : Grippe révélatrice

... de l'indifférence sociétale


Partager :

Les chiffres de l'épidémie de grippe viennent d'être publiés par Santé publique France (fusion de l'Institut de veille sanitaire, InVS, avec l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé, Inpes, et de l'Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires, Eprus).

14 400 décès

Edito Annie de ViviePlus précoce que d'habitude, surtout visible en maisons de retraite (on se souvient de l'épisode tragique à Lyon) et à l'hôpital, l'épidémie a duré dix semaines et a entraîné près de 1,9 million de consultations pour syndromes grippaux.

Santé publique France souligne que les personnes âgées ont été les plus touchées. Elle pointe "une couverture vaccinale toujours insuffisante", quelques défaillances des "mesures barrières" (limitation des contacts avec les sujets à risque, renforcement des mesures d'hygiène...) et la prophylaxie à renforcer (bonnes pratiques).

Les observateurs notent que sur le plan sociologique et politique, cette grippe meurtrière a connu un "faible retentissement", surtout comparé au choc de société qu'avaient constitué les 15 000 morts de la canicule de 2003.

Le nombre de décès de cette épidémie de grippe 2016-2017 est comparable a celui enregistré lors de l'épidémie grippale de 2014-2015... que tout le monde a déjà oubliée, malgré la mobilisation d'associations comme l'AD-PA (association des directeurs au service des personnes âgées).

Elle a signé, comme Agevillage, l'interpellation du collectif "Une société pour tous les âges" aux candidats à l'élection présidentielle.

Agisme, restes à charge à domicile (voir l'interview de Julien Mayet, USB Domicile), comme en établissement, parcours résidentiel (impliquant des "résidences autonomie" au cadre bâti rénové), Silver économie (palmarès de la Silver Night cette semaine), SQVT (santé et  qualité de vie au travail) dans un secteur d'activité le plus accidentogène de France (inaptitudes)... Les enjeux de la révolution de la longévité tardent encore à s'imposer dans les priorités politiques.

Il reste cinq semaines...


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -