Agevillage

Respecter les envies, désirs, besoins et rythmes individuels au sein d'un collectif

Question de présence professionnelle quotidienne, de moyen et de projet affirme la Fnadepa


Partager :

Le congrès 2017 de la Fnadepa (Fédération nationale des associations de directeurs au service des personnes âgées) s'est déroulé ces 27 et 28 juin à Lille autour du thème "Envies, besoins, plaisirs : et les vieux dans tout ça ?"

L'occasion pour la fédération de dévoiler son nouveau modèle de contrat de séjour à durée indéterminée, intégrant les dernières réformes et validé par la DGCCRF. Il est à adapter par chaque établissement.

L'ambition est maintenant partagée de chercher à respecter les attentes, les rythmes individuels : sommeil, horaires de repas, habitudes de vie, projets d'accompagnements personnalisés (PAP)...

Pour autant les obstacles sont nombreux et la question du "comment" reste souvent insoluble aux vues des moyens accordés aux structures.

La réforme de la tarification avec notamment les coupes Pathos alignées sur les moyens des autorités et les écarts de tarifs entre départements, alertent fortement la Fnadepa.

Elle reste pour autant tournée vers les "possibles".
La fnadepa a donné la parole aux acteurs ayant mis en oeuvre des réponses petites ou grandes à domicile, comme en établissement, autour du respect de la sexualité (voir le film "Le corps des vieux"), dans des villes "Dementia Friendly" (Rennes et ses bistrots mémoires), des réseau de bénévoles (Ta1Ami), vers le label Humanitude.
L'ARS Haut de France a valorisé son pacte territoire de santé pour tenter de soutenir les professionnels. Le Dr Marie-Marguerite Defebvre invitent les acteurs à s'en emparer.

Mais à l'impossible nul n'est tenu, ont affirmé ces directeurs révoltés par les réformes de tarification en cours, bloquant les initiatives et les réorganisations agiles pour respecter les rythmes personnels. Comment accompagner avec un temps d'aide-soignant de 60 minutes par jour et par résident, a calculé un directeur de la Fnadepa ?

Lire la suite


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

WIDO

04/07/2017 09:07

Senioritude


Bravo et merci de considérer que des seniors veuillent poursuivre un projet, non réalisé faute d'admission parmi les entrepreneurs !? Ambition de voir éclore une Pme créatrice d'emplois (jeunes et/ou handicapés, sur place ou à distance par télétravail), sans recherche de vedettariat (on n'a plus le profil). L'intérêt collectif prime toute appréciation : les clients ne demandant pas l'âge du Capitaine !.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -