Agevillage
  >   Actualités  >     >   Prévention : un programme a...

Prévention : un programme ambitieux dans les Ehpad des Hauts-de-France

Autonomie, urgences, addictions


Partager :

Maintien de l’autonomie, mais aussi prévention des addictions et amélioration des soins d’urgence : l’ARS des Hauts-de-France lance une vague de sensibilisation de grande ampleur à destination des professionnels d’’Ehpad en 2018.

Première thématique, le maintien de l’autonomie par l’alimentation, l’activité physique mais aussi l’hygiène bucco-dentaire. L’originalité de la campagne réside dans la diversité des parties prenantes.

Sont non seulement concernés les professionnels (médecins coordonnateurs, infirmier, aides-soignants…) mais aussi les résidents et leurs aidants.

Les professionnels et les aidants pourront participer à des ateliers de 2,5 jours portant sur les trois thématiques, visant à renforcer leurs compétences et leurs connaissances, tandis que deux ateliers d’une demi-journée seront organisés dans 32 établissements, l’un développant une approche globale sur la thématique alimentation et activité physique ; l’autre mettant en œuvre une approche plus spécifique avec mise en pratique grâce à un parcours moteur adapté.

Le projet régional Assure (pour amélioration des soins d’urgence en Ehpad) a quant à lui pour but de « faire en sorte que les Ehpad utilisent de manière optimale le recours au centre 15 et que les liens Ehpad/urgences/filières gériatriques soient plus efficients ». En clair, limiter les recours évitables aux urgences.

Assure concernant l’ensemble des établissements du territoire, une approche « train the trainer » a été retenu. Trois personnes seront sensibilisées a minima dans chaque Ehpad, dont le personnel de nuit et le médecin coordonnateur et/ou l’Idec et/ou le directeur, qui devront ensuite s’assurer du transfert des connaissances au reste de l’équipe.

Au total, 1800 professionnels minimum seront formés sur 2018 et 2019.

Le dernier programme, mené par l’Anpaa (association nationale de prévention en alcoologie et addictologie) Hauts-de-France vise à prévenir et accompagner les conduites addictives (alcool, tabac, médicaments psychotropes) chez les personnes âgées accueillies en Ehpad.

S’il n’existe pas de chiffres fiables sur la question, le docteur Pascal Mennecier, addictologue et gérontologue, estimait en 2010 que 20 à 40 % des résidents d’Ehpad étaient alcooliques.

Sans compter la polymédication qui multiplie les risques d’interactions nocives.

Des demi-journées des sensibilisation des personnels seront tout d’abord organisées, puis, si les établissements le souhaitent, ils pourront proposer des réunions d’information à destination des résidents et être accompagnés pour monter leurs propres actions de prévention.

A lire :


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -