Agevillage
  >   Actualités  >     >   "La main qui veille et...

"La main qui veille et le c½ur endurant", extrait d'un poème de Philippe Jaccotet

Art et toute fin de vie


Partager :

Comment regarder ces personnes malades, en toute fin de vie ? Comment faire appel à la réflexion, la sensation ? De Jaccotet à Baudelaire, en passant par Jacques Brel ou le peintre Munch et son célèbre tableau « Le Cri », le philosophe et enseignant Eric Fiat interroge avec poésie la construction de nos pensées, la construction de nos relations, la voix de la Pudeur et de toutes les nuances nécessaires qu’il convient d’examiner quand nous entrons dans l’intimité des personnes vulnérables

Mots-clés : philosophie – poésie – regard – prendre soin - personnes vulnérables - artistes

Lire la suite

Eric Fiat est professeur des universités à l’Université de Paris-est Marne-la-Vallée, et directeur adjoint du laboratoire labellisé LIPHA PE (laboratoire interdisciplinaire d’étude du politique Hannah Arendt, Paris-Est).
Docteur en philosophie, il est spécialisé en philosophie morale et en éthique appliquée (éthique médicale et éthique du travail social). Il participe à de nombreux comités de réflexions et comités d’éthique et expertises (Observatoire nationale des conditions de la fin de vie), il est membre, entre autres, de la commission d’éthique de la Société française d’hématologie (SFH), du comité d’éthique de l’Inserm, du comité d’experts sur la personne âgée de la Mairie de Paris.
Il mène aussi des activités liées à la recherche au sein du laboratoire interdisciplinaire d’étude du politique Hannah Arendt à Paris-Est. Il a publié de nombreux ouvrages sur ces sujets.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -