Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito - QVT : trois lettres...

Edito - QVT : trois lettres clés

Santé et qualité de vie au travail


Partager :

En cette 15ème semaine de la QVT, notre secteur d'activité s'impose dans les priorités des Aract (Agences régionales pour l'amélioration des conditions de travail) et les Carsat (Caisses régionales d'assurance retraite et de santé au travail).

Parce que le secteur de l'aide à la personne a dépassé les chiffres du BTP (bâtiments et travaux publics) et qu'il inquiète l'Assurance maladie "risque professionnels" qui avait publié une recommandation R 471 sur la "prévention des TMS (troubles musculo-squelettiques) dans les activités d'aides et de soins en établissements" avant de communiquer cette étude sur les accidents du travail. Ils ont augmenté de plus 45 % en 10 ans dans l'aide et les soins à la personne.

Les évènements spécialisés comme Best (Bien-être et santé au travail) donnent la parole aux managers sensibilisés (comme M. Connangle, directeur d'Ehpad aux côtés de l'Afnor). Parmi les innovations primées par la Fnadepa, saluons ces équipes qui valorisent en ligne leur structure, la qualité de leur prendre soin.

Comment prendre soin des autres sans prendre soin de soi ?

Comment limiter les écarts entre les valeurs affichées et les valeurs produites au quotidien, dans les services à domicile, dans les établissements ?

Comment améliorer l'attractivité de ces services qui peinent à se financer et à recruter (Un CDI ? Non merci) ?

Comment améliorer l'attractivité des résidences, des établissements plus médicalisés ? Ils sont eux aussi régulièrement secoués par la dénonciation des manques de moyens (indispensables mais non suffisants), par des situations à risques de maltraitance (à quelques jours de la journée mondiale de lutte contre la maltraitance). Voir aussi cette semaine l'interview d'Adeline Hazan, Contrôleur général des lieux de privation de liberté.

Comment réenchanter un secteur figé par le sentiment d'impuissance, la montée des besoins (démographiques), les tensions sur les crédits alloués ?

Le Haut conseil pour l'avenir de l'Assurance maladie (HCAAM) propose de repenser le système. Il suggère des pistes concrètes qui s'appuient notamment sur les personnes fragilisées elles-mêmes et aussi sur ces équipes de terrain, en première ligne.

Sur l'adaptation de leurs formations initiales et continues (voir le dossier sur leur financement à titre individuel).

La santé et qualité de vie des professionnels de l'aide et des soins passe par cette reconnaissance et cette reprise en main de leurs métiers. Vers de nouveaux services, des établissements différents de la norme (voir l'interview de P. Saget-Castex, présidente de la fédération des Marpa), de nouvelles formes de collaboration (voir la médiation en gérontologie).

La qualité de vie des uns est totalement liée à la qualité de vie au travail des autres. C'est le thème de notre prochain colloque sur les approches non-médicamenteuses en novembre prochain.

QVT : trois lettres clés pour les professionnels.
Trois lettres clés pour les personnes fragilisées.
Trois lettres clés pour l'intérêt général.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -