Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : Bip, bip, bip... c'...

Edito : Bip, bip, bip... c'est la rentrée

Pression des sonnettes, plannings minutés


Partager :

Bip, bip, bip... entend-on dans le reportage de France Inter "Ehpad, la vie malgré tout"

ADVBip, bip, bip... On ressent la pression de ces appels des personnes fragilisées, des proches qui s'inquiètent, des vraies urgences

Bip, bip, bip... on ressent aussi la pression des équipes sous tension, qui enchaînent les soins, parce que c'est comme cela, parce qu'avant 10 heures tout le monde doit être réveillé, lavé, habillé... Tout le monde ?


Bip, bip, bip... sonne ce portable pour appeler à remplacer un collègue absent, souffrant...

L'été 2018 aura particulièrement révélé le manque d'attractivité de notre secteur d'activité tant à domicile qu'en établissement, renforcé par les mauvais chiffres de la santé au travail dans le secteur de l'aide à la personne. Les travaux de la député Charlotte Lecocq lancent des pistes qui font aussi appel à une révolution culturelle, soulignée dans le reportage de France Inter :
Révolution de l'importance du préventif au regard du curatif (care/cure),
Révolution de la culture soignante, de la reconnaissance du professionnalisme indispensable pour bien prendre soin de ces situations complexes,
Révolution de la place et du rôle des plus âgés fragilisés dans notre société, de la relation d'adulte à adulte avec ces personnes même très malades, très désorientées et ce, à chaque rencontre, prendant le temps de chaque geste de prendre soin...

Bip, bip, bip... alertent les demandes de rendez-vous pour monter des ateliers santé, rencontrer les professionnels de santé, anticiper les hospitalisations et leurs sorties, bref décloisonner l'hôpital et favoriser l'éducation thérapeutique du patient comme le prône Catherine Tourette-Turgis. Les urgences hospitalières aussi s'asphyxient. Le système de santé doit être repensé : voir cette semaine les expériences qui portent leurs fruits au Centre hospitalier de Douai. Voir aussi l'expérience de l'Ehpad hors les murs vers les sans domicile fixe (SDF).

Bip, bip, bip... sonnent les alertes des systèmes d'information indispensables pour tracer, mesurer, rassurer (voir cette semaine une échelle d'évaluation de la fragilité). Autant que ces systèmes soient interopérables, faciles à lire et à comprendre. Quant à la télémédecine, les contours de la consultation sont précisés.

Bip, Bip, bip.... et si l'on prenait le temps de s'interroger sur cette pression.

Bip, bip, bip... tiens c'est la newsletter d'Agevillage, celle d'Agevillagepro.

Bonne rentrée, à vos côtés !


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -