Agevillage
  >   Actualités  >     >   Mieux vivre avec les acouph...

Mieux vivre avec les acouphènes


Partager :

Ils auraient déjà été ressentis par deux Français sur cinq, ont un impact sur le quotidien et le bien-être et pourtant, donnent rarement lieu à une consultation : si les acouphènes ne peuvent être guéri, il existe pourtant des solutions pour mieux vivre avec.

Selon une enquête menée dans le cadre de la journée nationale de l’audition 2018, 28 % des Français ressentent actuellement des acouphènes. Soit, en extrapolant à l’ensemble de la population, entre 14 et 17 millions de personnes.

Certains acouphènes sont ponctuels, et finissent par disparaître, d’autres sont persistants.

Deux à quatre millions de Français en ressentiraient ainsi en permanence, deux à quatre millions d’autres fréquemment.

Avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer sur le quotidien : difficultés à comprendre ou bien entendre, anxiété, troubles du sommeil…

Pourtant, seules 33 % des personnes concernées par les acouphènes en ont parlé à un médecin.

Une véritable erreur, car ils sont parfois causés par une lésion de l’oreille : bouchon de cérumen, otite..., par une allergie alimentaire, un blocage de l’articulation temporo-maxillaire, ou encore être dus aux effets secondaires de certains médicaments.

Agir sur la cause permettra donc de les faire disparaître.

Mais 43 % des acouphènes n’ont pas de cause connue : il faudra donc apprendre à vivre avec.

Première étape, envisager un appareillage : il pourra aider à supporter cette sensation de tintement incessant.

Ensuite, adapter son environnement. Une musique de fond rendra ainsi les acouphènes moins gênants que le silence.

Enfin, faire la chasse au stress. Les acouphènes augmentent en effet en cas de fatigue et nervosité. En évitant les excitants, en apprenant à se relaxer, en pratiquant, pourquoi pas, la sophrologie, il est possible de limiter leur intensité.

A noter, la sortie prochaine de l’application pour smartphone Diapason, qui regroupe toutes solutions existantes pour mieux vivre avec les acouphènes.

Meilleure connaissance du phénomène, relaxation, thérapie cognitive et comportementale, thérapie sonore séquentielle : un outil complet pour accompagner les patients, qui peuvent l’utiliser en toute autonomie mais aussi suivre leur progression.

Un seul bémol : l’application ne sortira dans un premier temps que sur smartphone, et nécessite donc une relativement bonne vue pour réaliser certaines activités.

L'application Profonia propose quant à elle de réaliser un entraînement auditif, qui a pour but d'améliorer sa compréhension et d'entretenir son audition. Destinée à un large public, elle peut aussi être utilisée par les personnes sujettes aux acouphènes.

A lire aussi :


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article. (1 en attente)
Réagir à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -