Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : Maltraitances, mal ...

Edito : Maltraitances, mal traiter

Voire ne pas traiter du tout


Partager :

Ehpad : une honte française - Maltraitance le témoignage choc d'une soignante chez Plon, par Anne-Sophie Pelletier. Elle partage son expérience de terrain de l'aide à domicile sous payée, parfois mal utilisée (APA détournée), qui l'amènera sur le terrain syndical de défense des professionnels mais aussi des droits des allocataires, des dossiers, non des personnes aidées (protégées ?), au prix de sa propre santé... jusqu'à l'Ehpad qui a parachevé sa révolte, dans le village de sa Mémé adorée, à Foucherans, dans le Jura. Elle y a mené une grève de 117 jours qui la fit connaître du grand public et déclenché les mouvements sociaux de 2018.

J'ai rendu mon uniforme - La vraie vie des Ehpad aux Editions du Rocher a lui été écrit par Mathilde Basset, infirmière, qui raconte son expérience dans de beaux lieux de vie et de soins, dotés, organisés, managés, soudés, solidaires et d'autres beaucoup moins.

Après Suzanne du journaliste Frédéric Pommier qui dénonce un scandale d'Etat sur l'antenne de France Inter à partir de la vie en Ehpad de sa grand-mère adorée, on le voit : les ouvrages continuent de pleuvoir pour dénoncer les maltraitances et demander un accompagnement digne de l'autonomie, jusqu'au bout de la vie.

Un accompagnement qui impose des organisations repensées, ajustées, des conditions de travail décentes (y compris par grand froid cette semaine) pour des  professionnels de l'aide, du soin, de la vie sociale, de la restauration... qui veulent tous être fiers de leur métier, de la qualité de leurs réponses. Voir cette semaine les attentes des aides-soignantes par la présidente de la Fnaas.

A force de ne pas voir, de ne pas traiter ces réalités, de les dénier, d'exiger juste "pas de vague"... notre société est rattrapée (avant d'être submergée).

"Nous manquons encore de données chiffrées sur les réalités de ces maltraitances" s'étonne Denis Piveteau, qui a remis 38 propositions à Agnès Buzyn pour les comprendre, y réagir et les prévenir.

Notre société est rattrapée par la vague démographique du vieillissement, de ses possibles fragilités, de ses handicaps (comme les handicaps visuels avec ces opticiens qui débarquent en Ehpad), ces pathologies (voir la grippe tueuse cette semaine).

Elle cherche à inventer demain à partir d'expériences, d'analyses, d'initiatives comme cette semaine : les plateformes de services (Ehpad/Ssiad/accueil de jour), les stratégies pour éviter les conflits entre professionnels et familles, se préparer à la future loi Grand-Age/Autonomie par Jean-Pierre Riso, président de la Fnadepa.

Une réforme plutôt "Autonomie/Grand Age" centrée sur la citoyenneté des personnes, principe non négociable, insiste Marie-Anne Montchamp, présidente de la CNSA.

"La bientraitance n'est pas un point de perfectionnement de l'aide à l'autonomie, elle en fixe le sens même", insiste aussi Denis Piveteau.

Reste à savoir comment ? Avec quelles réponses ? Quels cadres ? Quels moyens ?

Un enjeu national et local qui reste en chantier plus d'un an après la longue grève de Foucherans, après les mouvements sociaux.

Un enjeu politique donc... Pour lequel l'insoumise Anne-Sophie Pelletier a décidé de s'engager.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -