Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : bien-être, bien être

Edito : bien-être, bien être

De l'importance des liens, des traits d'union


Partager :

Alors que le 19 mars 2019 aura lieu la journée mondiale du travail social dont le thème à l’honneur cette année est "Garantir l'importance des relations humaines", les news professionnelles d'Agevillagepro prônent une fois de plus de réfléchir au bien-être, au bien être au travail... gage de bientraitance, de bien-traitance des personnes aidées.

A l'instar des travaux sur la petite enfance, sur les pièges de l'hospitalisme de Danielle Rapoport, psychologue, cofondatrice de l’association Bien-traitance : le trait d’union serait un peu comme un pont jeté sur le cours d’une rivière. Il relie, offre une continuité, met en perspective. 
Cette semaine le livre blanc Vers une société bienveillante est proposé par le PNMD (Plan national maladies neurodégénératives... neuro-évolutives).

Entre le bien-être et le bien être : questions d'objectifs individuels et collectifs (politiques), question de formations, d'outils, de repères et de réflexions continues.

Réflexions et actions pour respecter le sommeil : clé de la santé des plus fragilisés (celle des professionnels aussi). Le sommeil questionne les organisations qui vont devoir s'ajuster constamment.

Réflexions sur la santé et le bien-être des collaborateurs à parti de 3000 questionnaires et leurs pistes d'actions présentés lors de notre colloque annuel sur les approches non-médicamenteuses par Olivier Toma de l'agence Primum non nocere.
Ces approches militent pour le juste traitement médicamenteux : voir cette semaine des pistes pour lutter contre la iatrogénie.

Réflexions et actions sur les bienfaits reconnus de l'activité physique pour les personnes fragilisées mais aussi pour leurs proches aidants, pour les professionnels qui les accompagnent.

Et pour faire évoluer notre bien-être, des nudges nous invitent à changer de comportements... sans en avoir l'air.

Mais le bien-être des uns et des autres relève aussi d'une vision de notre société pour tous les âges, toutes les fragilités. Notre République va devoir poser les repères de reconnaissance, de valorisation (salaires, conditions de travail) des professionnels de l'aide et du soin.

Et ce quel que soit le statut de l'employeur : public, privé associatif, privé commercial. Voir l'étude cette semaine sur les conditions de travail entre ces derniers.

Pour le bien-être des uns et des autres.

Pour favoriser notre sentiment de bien être au monde, quelle que soit notre vulnérabilité, quel que soit notre métier.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -