Agevillage
  >   Actualités  >     >   Aid'Aisne : zoom sur le mét...

Aid'Aisne : zoom sur le métier de coordinatrice de parcours à domicile

En binome avec les responsables de secteur


Partager :

Aux Assises nationales du vieillissement 2019 à Clermont -Ferrand, les métiers de l'aide et des soins à domicile, qui font face à un fort déficit d'attractivité et peinent à recruter, ont présenté plusieurs initiatives.
Zoom sur les coordinatrices de parcours, sur les équipes autonomes au sein de l'association Aid'Aisne, du réseau UNA, dirigée par Dominique Villa.

Des coordinatrices de parcours plus proches des bénéficiaires et intervenants de terrain
Face au risque d’isolement professionnel, aux difficultés relationnelles entre l’intervenant, l’aidé et ses proches, à la pénibilité et la santé au travail, mais aussi face au manque de proximité des Responsables de Secteur pressurés, l'association Aid'Aisne a inventé la mission de coordinatrices de terrain devenues coordinatrice de parcours.

Elle s'adresse à des intervenants de terrain, des auxiliaires de vie formées ASG (Assistants de soin en gérontologie) et à la prévention des risques professionnels.
Cette expérimentation a concerné au départ des missions complémentaires (10 heures par mois) qui se sont avérées insuffisantes, débordant des horaires prévus.

Les premiers échos positifs exigeaient un engagement plus franc de la structure.

Celle-ci a donc fait le choix de coupler l'équipe des six responsables de secteur d'un binôme de six coordinatrices de parcours à temps plein.

Elles participent ensemble aux évaluations initiales et annuelles des situations des personnes aidées, des bénéficiaires et ensuite chacune à ses missions administratives pour l'une, de proximité pour l'autre.

La coordinatrice de parcours voit les bénéficiaires 3 à 4 fois dans l’année explique Dominique Villa. Elle va réévaluer les attentes, besoins, en lien avec l'intervenant du service d'aide mais aussi les professionnels de santé (libéraux, ssiad, réseaux, had), avec le magasin de matériel médical, le pôle autonomie du territoire, la Maia, le Clic, le ou les EHPAD. Elle va aussi orienter les personnes aidées vers les ressources telles que les ateliers de prévention Pour Bien Vieillir par exemple.

Une coordination à un euro de l'heure
Pour 2019, le département de l'Aisne a sanctuarisé ces postes de coordinatrice de parcours, par un financement dédié de près de 240 000 euros (salaires, déplacement, encadrement, temps non productif des intervenants à domicile lors des échanges, formations).

Soit près d'un euro de l'heure pour ce service, précise Dominique Villa.

Peut-être demain, les financeurs pourront-ils sortir de cette logique de tarification à l'heure pour aborder le financement des notions de parcours, de coordination sur des territoires sectorisés (Paerpa ?).

Vers des équipes autonomes sur ces secteurs identifiés (et financés)
A l'instar de Alenvi, inspiré de Buurtzog aux Pays-Bas, de ATD 44 (Aide à domicile pur tous), l'association Aid'Aisne développe des équipes autonomes d'intervenants à domicile qui se réunissent une ou deux fois par semaine pour définir leurs planning d'intervention. Leurs téléphones professionnels leur permettent de communiquer entre elles de manière illimitée et d'avoir accès aux différents plan d'aides (par le système de télégestion).

Ces équipes peuvent aussi décider de temps de réunions pour délibérer d'une situation complexe et proposer des pistes de solutions, de coordination, de coopération.
Chez Aid'Aisne, les intervenants sont invités à se spécialiser sur une référence professionnelle comme une pathologie, un handicap, la nutrition, la fin de vie, la gestion des médicaments, les organisations du travail, le lien avec un ehpad… avec des formations/immersions dédiées.

Parmi les demandes, le besoin de professionnaliser la communication interpersonnelle se fait sentir pour notament savoir recevoir les informations sur les cahiers de liaison.
Ces spécialisations volontaires sont récompensées financièrement de points supplémentaires, précise Dominique Villa.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -