Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : frilosités bien fra...

Edito : frilosités bien françaises face à la vulnérabilité, au respect de l'intimité

Professionnaliser l'engagement, le tact, la délicatesse ?


Partager :

Du dernier rapport Libault en passant par les analyses des Observatoires des fragilités, la République prend conscience, année après année, du vieillissement de la population.

Sachant que le choc numérique va venir à partir de 2030 de l'arrivée au grand âge de générations du babyboom, les politiques publiques mettent (enfin) le cap vers la prévention. Et les conférences des financeurs qui soutiennent localement ces actions de prévention réfléchissent à optimiser leurs ressources (celles des départements, des caisses de retraite inter-régimes, etc).

Mais qu'il nous est encore difficile de regarder en face, sans condescendance ni commisération, la fragilité, la vulnérabilité, les situations de handicap.

Qu'il nous est difficile de respecter l'intimité, la sexualité de ces personnes, dans les pratiques du soin, estiment les auteurs de l'ouvrage chez Erès cette semaine.

L'intimité est menacée quand on dépend de professionnels aux compétences à renforcer. Voir cette semaine le zoom sur les nouveaux Opco Santé et Cohésion sociale . Voir aussi la certification AAPAPD pour Agent d'accompagnement auprès des personnes âgées et personnes dépendantes, avec les explications de Nathalie Bottan, conseillère en formation continue au Greta 71.

Qu'il est difficile de ne pas pointer ces termes de "personnes dépendantes", qui seraient des personnes "en situation de handicap" si elles étaient plus jeunes...

Mais peut-on professionnaliser l'engagement, le tact, la délicatesse ? interrogent les auteurs du livre "L'intimité menacée ?"

Sûrement.

Tout en renforçant les connaissances sur les droits, sur les capacités des personnes fragilisées, sur celles des professionnels (y compris pendant la grossesse... encore une source de frilosités).

A nous de nous interroger sur nos pratiques, en surveillant ces presqu'accidents avant qu'ils ne dégénèrent en intervenant à tous les niveaux de la pyramide de Bird, via le repérage et la surveillance des signaux faibles.

A nous de favoriser les retex : retours d'expériences. Voir cette semaine les publications Anap sur les retours d'expériences des territoires Paerpa en matière de mutualisation d'infimiers de nuit et l'hébergement temporaire.

L'occasion de dépasser les frilosités et passer à l'action !

Mais comment ne pas pointer la frilosité de la France lors de la 10ème session du groupe de travail sur le vieillissement cette semaine aux Nations Unies. Notre "pays des droits de l’homme" s’est montré sceptique devant la possibilité de développer une nouvelle convention internationale pour protéger les droits humains des personnes âgées.

C'est AGE Platform Europe qui a pointé la frilosité de notre pays alors que les travaux de recherche sont de plus en plus nombreux à démontrer la portée et les effets dévastateurs de l’âgisme, qui reste largement accepté socialement, en contraste avec les mesures prises pour combattre d’autres formes de discrimination comme le sexisme ou le racisme.
 
Cette frilosité témoigne d'un manque, encore, de prise de conscience des réalités, des discriminations, des menaces qui pèsent sur les plus âgés fragilisés, sur leurs proches aidants, comme sur les professionnels du prendre soin qui n'en peuvent plus.

Il est pourtant possible de vieillir debout même fragilisé. Il est possible d'être fier de son prendre soin, juste.

Sortons de cette frilosité mortifère.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -