Agevillage
  >   Actualités  >     >   Incontinence et GMP : le di...

Incontinence et GMP : le directeur de l'EHPAD « La Madeleine » Bergerac négocie ses budgets avec le SMAF (*)

Que la qualité soit récompensée budgétairement


Partager :

Sylvain Connangle, directeur de l'EHPAD La Madeleine à Bergerac, est intervenu lors de la journée nationale de l'Institut TENA sur le vécu de l'incontinence urinaire après 50 ans.
Très impliqué sur la question de l'adéquation des besoins et des moyens, il nous explique comment il a introduit l'outil d'évaluation multidimensionnel "SMAF" pour mieux négocier ses budgets avec les tutelles au côté de son GMP (670) + PMP (qu'il salue).

Face aux limites des outils actuels notamment la grille AGGIR, le SMAF permet de justifier la demande de crédits pour des prestations de qualité (ex. cinq accompagnement au toilette par jour dans le cadre du pilotage de l'incontinence)

Mais par exemple : comment côter avec la grille AGGIR le fait qu'un résident incontinent se change seul ? (Comment budgéter les produits dans ce cas ?)

L'Agence nationale de l'évaluation sociale et médico-sociale (ANESMS) va faire appel à ses compétences dans le cadre d'une future recommandation sur l'accompagnement de l'incontinence en établissement.



Voir la vidéo


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

chocolatmdf

29/09/2010 10:09

réponse au commentaire du 28 09 2010


Effectivement ceci est très fréquent et malgré toutes les réclamations on se heurte à l'indifférence totale. Que font les administrations interrogées pour y remédier ? Rien



romans

28/09/2010 12:09

Réalité


La réalité apres avoir équipé de fauteuils roulant les résidants d'un EHPAD ..... on préfère mettre des couches aux résidants que d avoir a les emmener aux toilettes ...voila la dignité humaine d'aujourd hui!!!!




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -