Agevillage

5ème risque : "Une aide dégressive en fonction des revenus" annoncent "Les Echos"


Partager :

"Rien n'est encore décidé indique le journal "les Echos" daté du 18 décembre 2008 mais dans la concertation en cours sur l'aide aux personne âgées dépendantes, l'objectif du gouvernement est de mettre en place un cinquième risque de protection sociale (à côté de la maladie, de la vieillesse, de la famille et des accidents du travail).

Selon le quotidien économique, le gouvernement aurait décidé de remplacer tous les dispositifs d'aide actuels par une "nouvelle aide unique dégressive", établie en fonction des revenus et cette "allocation avantagerait une grande partie des classes moyennes, mais d'autres verraient leur aide diminuer si les aides fiscales étaient réduites".

Xavier Bertrand souhaiterait boucler le dossier avant de quitter son ministère pour prendre la tête de l'UMP, fin janvier. Annoncé dès le printemps dernier pour début 2009 (Nicolas Sarkozy s'était engagé à mettre en place le cinquième risque en 2009), le projet de loi sera présenté en Conseil des ministres puis débattu au Parlement « au premier semestre ». Mais selon les professionnels, précisent les Echos, « Les négociations sont loin d'être suffisamment avancées pour aboutir à un texte de loi », citant  Florence Arnaiz, déléguée générale du Synerpa (maisons de retraite privées).

"Relativement performant pour les personnes les plus modestes" le système actuel profite aussi aux contribuables qui "bénéficient d'avantages fiscaux importants, tout en touchant l'APA, qui n'est que partiellement soumise à des conditions de ressources".

Les classes moyennes sont les grandes perdantes, dit le journal s'appuyant que le rapport de la mission d'information du Sénat sur la dépendance  qui déplore : « Cette accumulation d'aides bénéficie au haut et au bas de l'échelle des ressources, alors que le plus grand nombre de résidents de maison de retraite dispose d'un revenu mensuel se situant en moyenne autour de 1.000 à 1.200 euros, c'est-à-dire au niveau où le montant total d'aides est le plus faible ».

Une « nouvelle aide unique dégressive » en fonction des revenus, remplacerait le système actuel avantageant "une grande partie des classes moyennes" est-il expliqué mais "d'autres verraient leur aide diminuer si les aides fiscales étaient réduites" indique le journal d'après un document de travail du gouvernement.

Le "gage sur le patrimoine"  envisagé par le gouvernement qui ne veut "pas engager un euro supplémentaire", selon un des acteurs concernés, signale le journal, "permettrait de dégager plusieurs centaines de millions d'euros pour financer l'aide unique dégressive."

Retrouver notre dossier

 


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

didioux

26/05/2010 08:05

un avenir très noir


les personnes âgées de classe moyenne en perte d'autonomie rejoindront les SDF dans la rue. Ce sont toujours les petits qui en subiront les conséquences, comme pour les retraites d'ailleurs et comme toujours, nous ne dirons rien, oui , quelques personnes dans les rues jeudi 27/05/10 Des cortèges d'êtres humains en état semi-comateux, malheureusement les dès sont déjà jetés et comme d'habitude nous accepteront .l'avenir est très sombre.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -