Agevillage
  >   Actualités  >     >   Urg'Seniors – Le mémento de...

Urg'Seniors – Le mémento de l'urgence gériatrique

Panser le symptôme, penser la personne globalement


Partager :

Urg séniorsLes réflexes de l’urgentiste ne sont pas adaptés  à la prise en charge du patient âgé fragile, souvent complexe et présentant des spécificités cliniques atypiques. Il lui faut réfléchir différemment. Urg’Senior, mémento de l’urgence gériatrique a l’ambition d’être un outil pratique allant à l’essentiel pour la prise en charge des premières heures.

Dans des services d’urgence inadaptés et souvent surchargés, 15% des entrées concernent des gens âgés. Intrication des pathologies, antériorité des lésions, retentissements de celles-ci sur les fonctions supérieures sont souvent incompatibles avec le passage rapide dans la structure des urgences.

Obligatoire, la priorisation de la prise en charge du symptôme ne doit jamais faire oublier une vision holistique du patient. Cette vision globale de la personne doit primer et s’appliquer même si, pour tous les acteurs, le temps est compté. Tel est l’objectif de ce mémento.
Télécharger le sommaire

URG séniors : Le mémento de l'urgence gériatrique [Broché]
Jean-Marc Pécontal, docteur en médecine générale
Valérie Perraud, docteur en chirurgie viscérale et digestive,
Patricia Hubert, pharmacienne
Prix conseillé : EUR 30,50
Broché: 275 pages
Editeur : Arnette Blackwell (7 juin 2012)
Collection : Urg'
Pour commander URG séniors : Le mémento de l'urgence gériatrique


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

bill

03/07/2012 18:07

urgences gériatriques


Ma mère, a été admise au service des urgences de l’hôpital de Senlis en août l’année dernière. Elle est restée de 10h du matin à 2h du matin (le jour suivant) sur un brancard. Les soignants n’ont même daigné regarder le cahier de soins que j’avais amené et qui contenait toutes les informations sur le suivi médical dont elle bénéficiait à domicile par des professionnels : infirmières, aides- soignantes, kiné,médecin etc… Restée près d’elle j’ai pu voir la brutalité avec laquelle certains soignants ont agit avec elle qui était totalement dépendante : incapable de parler pour s’exprimer … Je crois que cette prise en charge totalement inadéquate a beaucoup aggravé son état de santé (notamment parce qu’elle a contracté des escarres ). Elle est morte 15 jours après à l’hôpital. J’ai vu une autre personne âgée qui était arrivée le visage totalement tuméfiée attendre plusieurs heures avant que l’on ne s’occupe d’elle etc… Le personnel présent : médecins, infirmières etc… n’était pourtant pas « débordé » …mais il était évident que les personnes âgées ce n’était pas pour eux des patients intéressants ! Les personnes âgées sont totalement à la merci des soignants, encore plus que les autres patients. Elles sont maltraitées par certains soignants qui n’ont aucune connaissance en gériatrie car ce qui peut être un acte soignant correct sur un adulte conscient peut devenir une maltraitance sur une personne âgée dépendante qui subit des soins « sans comprendre ». Alors oui il faudrait des urgences gériatriques mais en attendant qu’elles soient mises en place il faut je crois poursuivre les établissements dont les soignants maltraitent les patients âgés : cela pourrait faire naître une prise de conscience chez les soignants. Ces actions incombent aux aidants et il n’est pas facile de trouver l’énergie pour le faire mais face à l’étendue de la maltraitance des personnes âgées il faut trouver la force de le faire .



Qualité

03/07/2012 12:07

Urgences gériatriques!


Celà serait tellement mieux si dans chaque territoire il y avait des filières gériatriques avec des urgences gériatriques spécifiques. Et si les patients âgés disposaient d'un "carnet de santé" sur un support papier ou informatique rempli par leur médecin traitant sur leur historique de maladies qui puisse être consulté par l'"urgentiste gériatre"....




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -