Agevillage
  >   Actualités  >     >   Une vraie maison pour les j...

Une vraie maison pour les jeunes atteints de la maladie d'Alzheimer, par Sylvie Derycke et Nicole Poirier


Partager :

Sylvie DeryckLors du 5ème colloque international sur les approches non médicamenteuses de la maladie d'Alzheimer, qui s'est tenu les 8 et 9 novembre 2012 à la Cité des Sciences de la Villette à Paris, Sylvie Derycke, fondatrice de l'association Ama Diem est venue témoigner du combat engagée par son amie Blandine Prévost. Diagnostiquée à l'âge de 35 ans d'une maladie apparentée alzheimer, elle décide avec son mari et des amis proches de bâtir pour elle mais aussi pour les malades jeunes une maison dans laquelle elle pourrait vivre avec sa maladie. Un lieu de vie adapté à sa réalité. Une maison proche de celle expérimentée depuis 2005 par Carpe Diem à Trois-Rivières au Québec.

Nicole PoirierDans cette maison fondée et dirigée par Nicole Poirier,
la personne ne disparaît pas derrière la maladie. L'approche vise à changer le regard porté sur la personne malade. Carpe Diem s'appuie sur les forces et les intérêts de chacun. Elle mise sur la relation de confiance pour soutenir la personne dans son combat. La relation est dès lors plus importante que le résultat.

Télécharger le texte de son intervention paru dans la revue de gériatrie et gérontologie - octobre 2012

 

Interview de Sylvie Derycke, fondatrice d'Ama Diem et Nicole Poirier,
fondatrice et directrice de Carpe Diem
, Centre de ressources Alzheimer au Québec

Les malades jeunes réinventent la maison de retraite


 


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -