Agevillage
  >   Actualités  >     >   Plus de 8 personnes malades...

Plus de 8 personnes malades et handicapées sur 10 sont aidées par un proche selon une étude de la Drees


Partager :

Le 21 décembre dernier, Noémie Soullier de la Drees publiait les résultats de son étude portant sur "L’aide humaine auprès des adultes à domicile : l’implication des proches et des professionnels"

Une étude dont les résultats sont plus qu'éloquents. En effet, elle révèle en s'appuyant sur des chiffres de 2008, que parmi les 2,2 millions d’adultes âgés de 20 à 59 ans, vivant à domicile, aidés régulièrement en raison d’un problème de santé ou d’un handicap, la quasi totalité le sont par un proche de leur entourage.

Un soutien qu'ils apportent souvent depuis de nombreuses années, les professionnels intervenant généralement plus tardivement.

Autre enseignement de l'étude, qui semble assez naturel : "L’aide est plus importante pour les adultes ayant beaucoup de difficultés à réaliser seuls une activité essentielle de la vie quotidienne ou pour ceux dans l’incapacité de la faire seuls". Les proches résidant avec eux étant au premier plan de l’aide.

"Enfin, malgré l’implication importante de l’entourage et des professionnels, un quart de l’ensemble des adultes aidés déclarent avoir besoin d’une aide humaine supplémentaire".

Études et résultats n° 827, décembre 2012


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Catelyne

03/01/2013 17:01

Quid de la visibilité de l'entourage ??


Cette étude est effectivement « très éloquente » d'autant qu'elle ne porte que sur l'accompagnement des personnes malades et (ou) handicapées de moins de 60 ans. De ce fait, on peut alors se demander pourquoi le rôle de l'entourage , même s'il ne doit pas bien sûr servir de variable d'ajustement , reste malgré tout aussi peu visible dans les politiques d'accompagnement au jour d'aujourd'hui. Est ce du : * à la politique de nos gouvernements ? * au fait que ce qui serait visé par certains organismes seraient une orientation vers des politiques d'accompagnements » comme celles mises en place depuis déjà une cinquantaine d'année par les pays scandinaves ? * à ce que dit le sociologue, Serge Guérin ,  sur « le lent passage d’une approche centrée sur le médical vers une vision globale du soin ; et l’intégration progressive des proches dans la démarche thérapeutique » ou encore  ?????. Cela dit , d'autres questions peuvent aussi se poser quant aux politiques d'accompagnement à mettre en place maintenant pour la générations des babyboomers. Meilleurs voeux à toute l'Equipe d'Agevillage




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -