Agevillage

Vivre vieux, mourir vivant, sous la direction de Philippe Pitaud aux éditions Erès

Il n'est de mort que fraternelle


Partager :

Vivre vieux, mourir vivantCet ouvrage collectif dirigé par Philippe Pitaud, directeur de l'Institut de gérontologie social à Marseille, aborde le sujet hautement difficile de la fin de la vie, de la mort, à travers différents éclairages complémentaires, didactiques voire humoristiques d'auteurs, d'experts reconnus mais aussi de témoignages d'acteurs de terrain, de bénévoles d'accompagnement tant à domicile qu'en établissement.
Un ouvrage recommandé à toute personne s'intéressant à cet enjeu de société majeur qu'est l'accompagnement des "derniers instants" (Mais "quand commence la fin de vie ?" interroge le sociologue Bernard Ennuyer)


Au sommaire

- Propos sur la mort et les mourants par Philippe Pitaud qui réfléchit sur la place de la mort dans notre société du "cure".

- Quelle attention au malade en fin de vie ? par A. Giovanni, docteur en Philosophie, qui interroge les philosophies du soin et "l'empire de la compassion".

- La fin de vie et le droit par JP Thierry, maître de conférence de droit privé, qui interroge le "droit à la mort" et ses conséquences, la méconnaissance de la loi Léonetti.

- Soigner et caresser l'esprit à travers et au-delà du corps, FM Pereira, directeur de formation à l'institut catholique de la santé à Lisbonne : réflexions sur la bonté, la présence, les gestes simples, sensibles, attentifs qui viennent combler le vide.

- Spiritualité, quête de sens et dynamisme, B. Echard, médecin à Toulouse, qui rappelle le questionnement éthique "Pour qui je fais cet acte ? Pour quoi je le fais ? De quel droit je le fais ?"

- Le sens ultime d'un accompagnement par MJ Guisset-Martinez et O.Coupry de la Fondation Médéric Alzheimer : expériences, initiatives de terrain (comme cette pièce dédiée aux familles en EHPAD pour venir y souffler, dormir, manger, se reposer, comme le tutorat entre professionnels du domicile, comme ces formations sur la fin de la vie dédiées aux professionnels comme aux personnes concernées et leurs proches...)

- Une "fin de vie" ça commence quand ? par B. Ennuyer, sociologue, ancien directeur de service à domicile. Il rappelle qu'agonie vient du grec "agon" qui veut dire "lutte, combat".

- Fin de vie et décès des personnes en situation de handicap, par A. Dusart, psychologue au Creai de Bourgogne. Difficile de laisser la parole à la personne concernée, peu de "directives anticipées" sont écrites.

- Fin de vie : émergence de la continuité de sens chez la personne âgée, J. Gaucher et A. Van Lander, psychologues : "la question de la mort fraternelle", "seul en présence de quelqu'un".

- Les rescapés de l'authentique : les vieillards meurent pour de vrai, JJ Amyot, psychosociologue à l'Oareil. L'auteur joue incroyablement des mots "le vieillard tient à sa peau même s'il n'a pas le droit de la risquer" et bouscule "les vieillards portent les traces de leur combat contre la mort".

- Violences, contrôles, attachement et lâcher-prise en fin de vie : paradoxes du "mourir" par P.Tap, Pr de Psychologie, la notion de coping pour faire face.

- Et après le veuvage, G. Ribes, psychotérapeute, sociologue, les questions autour du deuil

- La fin de vie en institutions hospitalières et en EHPAD, A. Antonini, directeur d'établissements : protocoles de fin de vie, repérer et soulager les symptômes inconfortables en fin de vie.

- L'accompagnement au plus près de la vie. Témoignages d'accompagnants bénévoles à domicile, en établissements, de professionnels de SSIAD, d'Ehpad

Vivre vieux, mourir vivant [Broché]
Sous la direction de Philippe Pitaud 
Prix conseillé : EUR 20,00
Broché: 216 pages
Editeur : Erès (3 janvier 2013)
Collection : Pratiques du champ social
Pour commander Vivre vieux, mourir vivant


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -