Agevillage

Comment contrôler le risque sanitaire dans vos établissements ?

Les remèdes


Partager :

Pour traiter l’ensemble de ces risques sanitaires, c’est donc sur le contenant qu’il faut agir. L’eau est un aliment, son emballage doitêtre irréprochable depuis son point de production jusqu’à son point de consommation.Le principe de prévention doit nécessairement s’appliquer aux trois grands stades de la vie d’un bâtiment :

A la conception des réseaux

Dès la prise en charge du projet de construction, de réhabilitation d’un immeuble, le bureau d’études, l’architecte, doivent prendre en compte la dimension sanitaire des réseaux et équipements à réaliser en complément des considérations techniques habituellement traitées.Ce sera en particulier :- la structuration des réseaux en fonction des usages qui seront faits de l’eau- la réalisation de plans ou schémas de principe incluant la gestion des risques sanitaires- le choix des matériaux en adéquation avec la nature des eaux distribuées- le choix des matériels et équipements raccordés- la répartition spatiale des postes utilisateurs- le choix des ensembles de protection à mettre en place en fonction des risques évalués- les dimensionnements, débits, vitesse- les tracés, profils, passages des canalisations- le choix des systèmes de production d’eau chaude sanitaire- le choix des postes de traitement d’eau, etc.

A la réalisation des travaux

L’installateur doit être attentif au cahier des charges qui lui est proposé.Son attention portera notamment sur :- la commande de tuyauteries conformes aux textes réglementaires, normes, guides de référence…- la commande de matériels et équipements répondant aux exigences de sécurité sanitaire- l’état des soudures, raccords, joints, amarrages…- la protection contre les variations importantes des températures dans les locaux et lieux traversés- le respect des règles de pose des ensembles de protection- la mise en œuvre des systèmes de production d’eau chaude- la désinfection des réseaux avant la livraison- la possibilité d’effectuer les vidanges, "chasses", rinçage, désinfection des canalisations et réservoirs lors de l’exploitation des installations- l’état des zones de condensation, des systèmes aéro-réfrigérants- la remise de plans et schémas de principe à jour permettant la gestion des risques sanitaires sur le site- la remise de certificat de conformité technique sanitaire avant livraison des installationsTout défaut de conception et de réalisation peut conduire à des anomalies majeures constituant des "points critiques", etc.

A l’exploitation des installations

Le propriétaire ou son représentant devra désigner son "référent eau" pour la gestion, au quotidien, du risque sanitaire dans l’établissement et la mise en place d’outils de prévention capables d’anticiper les phénomènes de dégradation de la qualité des eaux distribuées et d’assurer une traçabilité de tous les évènements survenus et traités tout au long de la vie d’une installation.

Le carnet sanitaire

Bureau Veritas et Aquarism, entre autres, ont d'ores et déjà élaboré un carnet sanitaire couvrant l’ensemble des risques sanitaires liés au syndromes des bâtiments malsains (air, plomb, radon, amiante, COV, …).Ce document constitue un "moyen de preuve" de la véritable application du "principe de prévention" et de la gestion des risques sanitaires à l’occupant dans un établissement face aux autorités sanitaires (DDASS…) à rajouter.Cet outil de gestion et de traçabilité est mis à la disposition des propriétaires, des chefs d’établissements (de santé, de loisirs, d’hôtellerie…), des responsables des collectivités locales, etc., est la garantie optimale d’ une qualité d’eau maîtrisée en termes de santé, d’hygiène et de sécurité.Une fois le "Carnet Sanitaire du Bâtiment" en place, le bureau Veritas propose un audit annuel de "reconnaissance" pour valider les opérations engagées.

Conclusion

La gestion du risque sanitaire, c’est d’abord une prise de conscience des phénomènes pouvant concourir à la dégradation de la qualité des Eaux Destinées à la Consommation Humaine (EDCH), mais c’est aussi la volonté affichée des différents acteurs et opérateurs pour la maîtrise des risques et des nécessaires moyens (humains, techniques et financiers) à mettre en œuvre.Dans cette démarche globale, les sociétés spécialisées proposent aux architectes, aux bureaux d’études, aux promoteurs, propriétaires et maîtres d’ouvrages une assistance technique en Ingénierie-Conseil lors de la réalisation de projets de construction, de rénovation ou de réhabilitation dans lesquels les réseaux de distribution d’eau ou d’air seront intégrés de manière environnementale cohérente pour la préservation de la qualité de l’eau et de l’air qui seront fournis aux futurs utilisateurs.Cette assistance technique en Ingénierie-Conseil se prolonge aux autres stades de la vie du Bâtiment en termes de :- conseils et assistance des entreprises à la réalisation des travaux- conseils et assistance des entreprises et sociétés d’entretien et de maintenance à l’exploitation des installations pour le suivi des réseaux et de la qualité des eaux.AQUARISM, peut être votre partenaire… Votre "garant" de la gestion des risque sanitaires... Votre "référent qualité EAU et AIR" …

Articles traitant du même thème : La gestion du risque sanitaire à l'occupant



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -