Agevillage

La malnutrition chez la personnes âgées : causes, conséquences et conseils

Causes des malnutritions


Partager :

Les pathologies associées à un état général vieillissant peuvent être une cause de malnutrition. Les personnes âgées perdent le goût des aliments.

Avec l'âge, les saveurs sont moins bien perçues si la nourriture n'est pas plus assaisonnée ou épicée que l'ordinaire. Généralement, ce sont les aliments sucrés qui ont le plus de succès. Les problèmes de goût sont aussi liés à la prise de médicaments. La prise et l'interaction des médicaments, puis leur goût coupent bien souvent l'appétit.

D'autre part, beaucoup de personnes âgées ont une dentition mal entretenue et des gencives en mauvaise santé. Quand la mastication devient douloureuse, elles ne s'alimentent plus correctement et ont tendance à ne plus varier leuralimentation, d'où un déséquilibre alimentaire.

Les troubles de la déglutition empêchent également les personnes âgées de s'alimenter correctement. Avec l'âge, la muqueuse gastrique s'atrophie, ce qui provoque des difficultés de digestion. Enfin, la diminution des sécrétions enzymatiques au niveau de l'intestin grêle retarde également l'assimilation des nutriments et entraîne notamment la constipation. Les maladies du tube digestif sont à l'origine de brûlures lors de l'ingestion des aliments.

Les personnes qui ont des difficultés à marcher ne peuvent pas s'approvisionner correctement, d'autant plus que souvent l'environnement n'est pas pratique pour faire ses courses.

Il leur est également difficile de faire la cuisine et de préparer des repas équilibrés alors que parfois leurs mains tremblent et qu'elles ne possèdent pas ses outils adaptés pour cuisiner. Les personnes âgées sédentaires et dépendantes voient leur masse de réserves musculaires diminuer. La conséquence du manque d'exercice physique peut se traduire par l'incapacité à se nourrir seul, d'où une certaine dépendance vis-à-vis du personnel.

Enfin, les personnes âgées ont tendance à ne plus boire et donc à se déshydrater.

L'isolement : facteur important de la malnutrition

La solitude est fréquente chez les personnes âgées. Plus elles vieillissent, et plus elles voient leurs proches et leurs amis les quitter définitivement. Or, quand on est seul, on n'a pas envie de se faire à manger, de dresser la table et de prendre le temps de manger. La durée des repas est donc écourtée.
La dépression elle-aussi favorise la malnutrition (perte d'autonomie…).

Les idées préconçues sur l'alimentation

Les erreurs sur les besoins nutritionnels nécessaires favorisent la malnutrition. Certaines personnes âgées se prescrivent elles-mêmes des régimes qui n'ont pas lieu d'être et qui sont responsables d'une alimentation déséquilibrée. Or le besoin quotidien reste réel et conséquent (1800 à 2000 Kcal par jour). Les régimes trop contraignants et mal adaptés sont dangereux pour les personnes âgées. Par exemple, le régime sans sel strict ne doit pas être prolongé trop longtemps. Il vaut mieux faire cuire les légumes sans sel, quitte à laisser une salière sur la table (sauf bien sûr en cas de problème cardiaque grave en milieu hospitalier).
Nestlé vous propose des solutions


 



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

PRADINES

18/04/2016 20:04

Première réponse


Chaque cas est particulier.
Toutefois, je vous conseille d'abord de lire les articles suivants : http://www.agevillage.com/actualite-9949-22-ma-grand-mere-ne-mange-plus-que-faire.html



sally

15/04/2016 22:04

La dénutrition


Ma mère est agée de 96 ans elle souffre d'un asthme bronchite,dernièrement elle a été terrassée par une grippe lui faisant perdre plusieurs kilos ; la grippe a été soignée, mais maintenant elle souffre d'une dénutrition, suite à ce là elle a affaiblie et elle a perdu son autonomie, elle refuse toute nourriture, je lui fait avaler de temps à autre quelques cuillères mais difficilement. Quelle est la solution?




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -