Agevillage

Intergénération : colloque d'Angers 2003

Une démarche socio-politique, volontariste


Partager :

Position ? Politique ? Attitude ? Philosophie ?Qu’est ce que l’inter génération ? De quoi parle-t-on ?
Plaisons-nous à croire qu’il ne s’agit pas plus d’un nouveau concept et d’un phénomène de mode mais véritablement de l’émergence de plus en plus forte de la conscience du besoin naturel de communication entre les membres de la société, entre tous les citoyens quel que soit leur âge.La logique intergénérationnelle est au cœur de l’action de la ville d’Angers qui a pour sa part lancé l’opération « Grandir et vieillir ensemble » depuis 1997, mais également de nombreuses communes. Elle est également très forte dans d’autre ville de France et notamment à Besançon.Les démarches entreprises ici et là visent à encourager la restauration d’un lien social dense. Refuser l’isolement et la mise à l’écart de certaines catégories de populations, oui bien sûr, c’est ce qu’affichent les politiques gouvernementales et communales, surtout.Dans l’esprit, ces actions inter générations répondent au besoin fondamental (explicite ou implicite), de toute personne, à tout âge de se sentir utile aux autres.La plupart des « retraités », après les quelques moments de repos peut-être total qu’ils goûtent lors de la cessation de leur activité professionnelle, ne reste pas des « inactifs » et entreprend une, voire des, activité(s) différente(s).Les politiques publiques tout comme des initiatives privées peuvent faciliter la satisfaction de ce besoin d’engagement de soi au service des autres et ainsi éviter le sentiment d’exclusion trop souvent ressenti.Danièle Mischlich affirme que l’inter génération est le fil rouge de l’action du gouvernement qui rendra public au cours du 3ème trimestre la suite de son programme « Bien Vieillir ». Axé en 2003 sur l’activité physique et l’alimentation, les orientations 2004 concernent l’activité sociale culturelle et touristique.Jean-Claude Antonini, avait d’ailleurs pris soin de rappeler que « nous sommes tous, soit le jeune, soit le vieil imbécile de quelqu’un ! »Nous avons tous, donc, c’est certain, quelque chose, soit à apprendre, soit à transmettre.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -