Agevillage

Les troubles du comportement dans la maladie d'Alzheimer

Quelles approches pour l'entourage ?


Partager :

Les troubles du comportement touchent une majorité de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Parmi les différents troubles du comportement retrouvés chez le malade Alzheimer, l'apathie est le plus fréquent. Viennent ensuite la dépression puis les délires, les hallucinations, les agitations, et les troubles du sommeil.

Pour bien les identifier, il faut une évaluation spécifique de chaque type de troubles. Une étude réalisée sur un an a montré que pour un score MMSE compris entre 11 et 20, l'évolution au bout d'un an des symptômes dépressifs et délirants diminuaient et le comportement moteur aberrant augmentait.

Ainsi quel que soit le MMSE au départ, les troubles du comportement iront toujours en augmentant. Pour les identifier mais aussi les prévenir et les traiter, il faut avoir avec le malade Alzheimer une approche de relation.

« Il n'y a pas de recette miracle. Dans tous les cas, il faut garder des principes qui soient éthiques » explique le docteur Marie-Pierre Pancrazi. Les pincipes éthiques de soins sont primordiaux dans le traitement de la maladie d'Alzheimer, d'autant plus que la mise en place de stratégies non pharmacologiques demandent une forte implication de toute l'équipe soignante.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -