Agevillage

La presbyacousie

L'appareillage


Partager :

A un stade plus avancé, lorsqu’on fait répéter, lorsqu’on ne comprend plus les « petites voix », lorsqu’on parle soi-même un peu trop fort, lorsqu’on augmente le volume de la télévision au point d’en gêner son entourage,.... en bref lorsqu’on ressent le besoin et l’envie d’entendre plus fort, seul l’appareillage est susceptible d’améliorer le confort d’écoute et la communication.

Le port d’aides auditives ne doit pas être trop précoce, mais doit cependant être décidé assez tôt. En effet il faut éviter qu’un malentendant ne s’isole trop longtemps par manque de communication et il est d’autre part nécessaire que ses capacités d’adaptation sont intactes.

La prescription par un médecin, de préférence spécialiste ORL, est obligatoire. Dans la presbyacousie, état qui concerne le plus souvent des adultes réfléchis et avisés, il est essentiel pour la réussite de l’appareillage que les personnes ressentent le besoin de mieux entendre et de communiquer.

Elles doivent être instruites des bienfaits mais aussi des contraintes raisonnables liées au port d’aides auditives. L’appareillage, coûteux et important sur le plan personnel, est un acte volontaire mûrement réfléchi ; il ne doit pas être motivé par des incitations extérieures, la publicité, la coutume, ou la volonté des proches. Le malentendant doit manifester le désir d’être appareillé.

Après appareillage, la période d’adaptation à une écoute amplifiée est quelquefois rapide mais peut aussi nécessiter plusieurs semaines. Les règles de recherche d’un confort auditif énoncées plus haut restent valables après appareillage. Même s’il existe des sujets réfractaires, le port d’aides auditives est généralement très bien vécu et ses bienfaits s’avèrent rapidement supérieurs aux contraintes.

L’audioprothésiste a un rôle majeur dans la réussite d’un appareillage. Son statut professionnel n’est pas celui d’un simple distributeur d’aides auditives, mais celui d’un conseiller, d’un partenaire responsable de l’efficacité des appareils qu’il délivre. Le malentendant doit le solliciter aussi souvent que nécessaire, et plus encore en cas d’échec ou de difficultés.

Aides auditives

Les aides auditives sont des amplificateurs miniaturisés ; elles ne modifient pas l’état auditif de celui qui les porte, mais transforment les sons de telle sorte que l’audition soit améliorée et la parole comprise. Elles sont confortables et très efficaces en milieu calme.

Le port de deux appareils est recommandé dans le cas d’atteintes symétriques des deux oreilles ; l’appareillage binaural améliore alors le confort et l’efficacité d’un appareillage monaural. Mais les avantages de l’appareillage binaural s’estompent au fur et à mesure qu’augmente la dissymétrie, et il est parfaitement concevable, pour des raisons médicales, pécuniaires ou autres, de n’utiliser qu’un appareil.

En savoir plus



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article. (1 en attente)
Réagir à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -