Agevillage

L'Humanitude dans les soins

Apporter de la vie aux résidents


Partager :

Les trois colloques sur l’ Humanitude et l’évolution des milieux de soins vers des milieux de vie organisés fin avril à Lille, Paris et la Rochelle ont rassemblé plus de 900 professionnels de la gérontologie travaillant en établissement et à domicile. A Paris, le colloque « Evolution des milieux de soins et philosophie de l’Humanitude » organisé par Agevillage en tant qu’Institut Gineste-Marescotti pour la région Ile de France a connu pour sa part un franc succès. Nous vous livrons le témoignage de l’équipe de l’équipe de la résidence Solemnes de Savigny le Temple en Seine et Marne. La Présidente du Conseil de la Vie Sociale de l’établissement précise tout l’intérêt que représente la mise en application de l’approche Gineste-Marescotti.La Méthodologie de soins créée par Yves Gineste et Rosette Marescotti est fondée sur la philosophie de l’Humanitude qui s’interroge sur ce qu’est prendre soin des âgés atteints de démence affirme l’importance du maintien des liens qui passent par des manières spécifiques de regarder, de toucher, de parler.Les auteurs de cette approche révolutionnaire des soins ont développé des supports pédagogiques et enseignent cette approche aux professionnels soignants desétablissements médicalisés, en France, en Suisse et au Québec.

Les résultats sont probants : diminution de 75 à 95 % des comportement d’agitation pathologique, pacification des actes de soin critiques (toilette, aide au repas, habillage, etc.), diminution nette du nombre de syndromes d’immobilisme, maintien de la communication non-verbale, prévention de la grabatisation. C’est ce que rappelaient les intervenants lors des derniers colloques : Michel Bigaouette, Jérôme Pellissier et bien sûr Yves Gineste. La résidence Solesmes était représentée par son équipe dirigeante ainsi que par le médecin coordonnateur, l’infirmière cadre, la psychologue, la présidente du conseil de la vie sociale et accompagnée par le président de France Alzheimer 77.« Le regard, la parole, le toucher, la verticalité, sont des notions familières et encensées par la société pour des parents vis-à-vis de leurs enfants. Mais les familles ont du mal à les appliquer vis-à-vis de leur mère ou de leur père. En temps que membre d'un CVS Mais les familles ont du mal à les appliquer vis-à-vis de leur mère ou de leur père. En temps que membre d'un CVS - indique Josiane Hamon "l’humanitude" me parait être une solution très intéressante pour comprendre des situations "énigmatiques", pour trouver des "accommodements raisonnables, pour favoriser le dialogue avec des personnes qui ne communiquent plus avec les moyens habituellement reconnus entre adultes. C’est une « technique » qui devrait lever les pudeurs, libérer les comportements. Il y a des limites à cette nouvelle culture que les gens doivent acquérir, ce qui n'est pas évident. Beaucoup de personnes ne savent pas communiquer soit par peur, par pauvreté de langage ou par manque d'extériorisation, et la vie en groupe impose un certain nombre de contraintes dont les horaires du personnel ne sont pas les moindres ! Il s’agi en tous cas une culture nouvelle et valorisante pour le personnel , et çà devrait leur plaire : il faut avoir vu Emilienne sortir de son marasme et dire "je t'aime" à l'aide-soignante ! »« En tant que famille et soignante - poursuit-elle- j'ai été bouleversée par les interventions et les films, surtout parce que mes préoccupations sont celles de beaucoup d'autres personnes, ce que j'ignorais. Cette rencontre met en évidence un partage de valeurs morales que je considère comme essentielles. A mon sens, plus il y aura de gens informés, mieux ce sera ! »
Cette journée de formation a permis aux professionnels
« d’une part de se remettre en question sur leurs pratiques et d’autre part de trouver un appui dans leurs convictions professionnelles» indique Florian Roger, le Directeur de la Résidence Solesmes.
L’Humanitude fédère les équipes autour d’un projet sain : apporter de la vie aux résidents dans les actes de tous les jours. Les dirigeants de la résidence convaincus par l’utilité et le bénéfice pour les résidents, proposent cette formation dans les mois à venir à l’ensemble des professionnels intervenant au sein de la résidence spécialisée dans l’accueil de personnes atteintes de la maladie Alzheimer ou de troubles apparentés. L’ensemble des professionnels ne se compose pas uniquement des soignants mais aussi des administratifs, des agents hôteliers…
La communication avec les familles est indispensable précise Florian Roger « Elle favorise un climat de confiance . Savoir comment on s’occupe, comment on occupe, comment on soigne sur le plan médical ou paramédical son proche est une étape indispensable dans la relation de confiance entre famille et professionnel. »Dans cette résidence, il y pas d’heure de visite, les familles peuvent venir à n’importe quel moment. « Le conseil de la vie sociale est pour l’équipe de direction un partenaire. Il s’agit peut s’appuyer sur l’association AVVEC (Association Vivre et Vieillir Ensemble en Citoyens) ». Par ailleurs des réunions des familles réunissent l’ensemble des personnels encadrant et les familles le désirant. Lors des journées à thèmes associées aux dates phares de l’année, la résidence invite les familles à venir partager un instant convivial avec leurs proches comme par exemple : la fête de la musique en partenariat l’école maternelle.

Les intervenants
Michel Bigaouette, sociologue et ergonome est instructeur-chercheur, conseiller aux établissements à l’Association pour la santé et la sécurité du travail secteur affaires sociales (ASSTSAS). Il est certainement, au Québec, le plus grand spécialiste des milieux de vie et de l'accompagnement des établissements de soin de longue durée dans leur transformation en milieu de vie.

Yves Gineste est le concepteur, avec Rosette Marescotti, de la « Philosophie de l'humanitude ®» et de la « Méthodologie des soins Gineste-Marescotti ®». Il est co-auteur avec Jérôme Pellissier de l'ouvrage "Humanitude – Comprendre la vieillesse prendre soin des hommes vieux".En 2005, il a été choisi par l'AQESSS et le gouvernement du Québec pour initier la première phase de transformation des établissements de soins de longue durée en milieu de vie. Il a présenté la "Philosophie de l'Humanitude", cœur des transformations attendues, au cours d’une série de 20 conférences, auprès de plus de 500 décideurs des établissements de soins.

Jérôme Pellissier, chercheur et formateur en psycho-gérontologie, est aussi écrivain. Il est auteur de "La nuit, tous les vieux sont gris", et co-auteur du livre "Humanitude".



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

BOB

23/01/2011 18:01

Il faut mettre en pratique


L'humanitude, on en parle beaucoup, mais il faut mettre cela en pratique très vite, former les directeurs d'institutions, le personnel soignant surtout. J'ai fait la triste expérience de la maison de retraite et je n'ai pas beaucoup trouvé d'humanité chez les soignants (pas tous cependant), peu d'intérêt pour les résidents en général. Je n'ai vraiment pas envie de finir mes jours dans l'institution que j'ai connu. Quelle déception et quel dégoût.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -