AGEVILLAGE

Jardins en maison de retraite : pourquoi ? comment ?

Une promenade adaptée aux malades d'Alzheimer

Masques barrières ou grillesMiscanthusLa première évidence choquante dans la plupart des jardins réservés aux personnes "désorientées", c’est leur aspect carcéral, avec hauts grillages quand ce ne sont pas des barreaux et les systèmes de sécurité qui enferment les personnes comme des délinquants alors que ce sont des malades. Fugueurs, certes, mais ce n’est quand même pas un délit que de vouloir rentrer chez soi!

Il m'est arrivé d'entendre des résidents, au bord des larmes, me dire leur sentiment de captivité dans ces maisons où ils se sentent moins soignés que gardés. J’ai donc à coeur de faire d’abord tomber  toutes ces clôtures métalliques et de les remplacer par des barrières végétales infranchissables telles que bambous, lauriers, ifs en pleine terre, en hauts bacs lorsqu’il faut respecter des surfaces en dur.

Toutes les plantes toxiques sont à proscrire pour éviter que les personnes présentant des troubles cognitifs, en se promenant, ingèrent des baies ou mastiquent des feuilles. La liste de ces plantes a été établi par le CHRU de Lille. Pour la découvrir : cliquez ici.

La perte de mémoire progressive, à commencer par la mémoire immédiate est l'un des principaux symptômes de la maladie d’Alzheimer. Le malade ne se souvient pas de ce qu’il vien t de dire ou faire.  Il convient ainsi, dans la maison comme au jardin, de solliciter le plus souvent possible la mémoire lointaine pour ralentir la dégénérescence de la mémoire immédiate. Pour être exacte, la formule n’en est pas moins complexe. En français de jardinier, cela se traduit ainsi: “Si tu ne veux pas que tes neurones dégénèrent, Pépère, il va falloir les faire travailler un maximum.”

Des bouquets de mots, des massifs à penser. Les travaux des gériatres donnent la lecture comme meilleur exercice pour la mobilisation des facultés cognitives.
Au fil de la promenade, les résidants découvrent des citations incontournables, fondements de la pensée universelle. Philosophiques, encourageantes, souriantes, elles incitent le promeneur à lire, à réfléchir, méditer, discuter, avancer. Incluses dans des résines de couleurs de formes et de dimensions variées, ces phrases- fleurs ou fruits sont disposées en massifs, en isolé, en grappes... On peut aussi disposer les mots en vrac, créant ainsi un jeu de recomposition de phrases avec le sujet au départ, le complément un peu plus loin et le verbe au bout, pour le moins difficile. “Je”, “volontiers”, “m'assoirais”.


ArdennaisLa mémoire des sens.
Chacun de nos cinq sens a sa propre mémoire. Pour ne citer que l’ouïe, nos résidents, majoritairement d’origine rurale, savent davantage le bruit des sabots martelant la chaussée qu'ils ne s'en souviennent. Dans leur enfance, avant la révolution automobile, on faisait tout ou presque à la campagne avec les chevaux. Leur mémoire auditive s’active d’elle-même en entendant au petit matin les sabots du cheval de trait et les roues de la carriole passant sous leur fenêtre. Elle reste alertée en voyant au fil de la journée les jardiniers effectuer tous les gros travaux avec leur paisible colosse.



CharlotbourvilLa mémoire affective.
A la faveur d’une intuition et d’un hasard incroyables, j’ai pu acquérir pour trois sous une statue en résine de Charlie Chaplin dans son costume favori. Je l’ai placée au centre du jardin. En promenant un malade qui ne reconnaissait plus ses enfants, je l’ai entendu murmurer en passant devant elle: “Oh!... Charlot!”.
J’attends désormais qu’avec les sculpteurs du musée Grévin nous puissions être en mesure de disposer dans un massif de graminées la frêle silhouette d’Edith Piaf qui, chantant mains tendues, semblera cueillir des fleurs. Là-bas, Maurice Chevalier vous saluera du canotier. Fernandel sourira près du cabanon à outils et Bourvil?... Où bon vous semblera. En tête (c’est le cas de le dire) des personnalités préférées des français, il fonctionnera à presque tous les coups.
Lorsque viendra mon tour, n’oubliez pas Coluche. Épargnez-moi Renaud, sauf si j’ai fait du mal...

Après la mémoire du coeur, la mémoire “par coeur”. Enfant, j’étais très impressionné par la mémoire de mon grand-père qui, malgré les déluges d’obus de Verdun et du chemin des dames, puis plus tard les bombardements de la Luft Waffe, avait retenu tous les départements de France avec chaque préfecture et presque chaque chef-lieu de canton. En manière de jeu, je lui demandais Cher?, il me répondait Bourges aussitôt.
De même pour les principales dates de l’histoire de France. Aussi ai-je inscrit sur des pas japonais : 1515 ? 1789? 1802 ? 1945 ? De même, à compléter : 18 Juin... ? 14 Juillet... ? Et le piège: 25 Décembre ...? Zéro, bien sûr.
Des jeux, des devinettes, des quizz, partout dans le jardin de quoi mobiliser l’intelligence.
L’un des plus beaux compliments qu’on m’ait fait à ce sujet est que ce jardin pourrait être aussi celui d’un campus universitaire.

Vélérianes




chant d'une fauvette

 


Jean-Luc Masquelier
mis à jour le 22/05/2012

Lire les autres chapitres de cet article :

1) Préambule
2) La solitude est un droit
3) Génèse d'un mamiedrome
4) Jardin des plaisirs et non plus jardin de tous les dangers et des peurs (chute, douleur, chaleur)
6) Un "jardin-cadeau" pour les familles et les enfants
7) Le jardins des mémoires
8) Quand les arbres provoquent des chutes
9) Les végétaux allergisants
10) Les végétaux toxiques
11) Liens commerciaux, association

imprimer l'article envoyer l'article poster un commentaire (1)

Vos réactions

1 réaction affichée dans cet article

jardin adapté

Bonjour,

Notre association (collectif artistes/architecte) a mis au point un concept de jardin adapté aux personnes à mobilité réduite. Peut-être cette innovation pourrait-elle vous intéresser ? N'hésitez pas à nous contacter et à consulter notre site internet http://www.terraform.fr

Cette innovation permet de jardiner assis, de face et en pleine terre. Les matériaux et les procédés de fabrication utilisés permettent la pratique d’une culture biologique et éco responsable.

Votre avis nous intéresse.

Bien à vous, Elodie Andrieux, Présidente de l'association La Valise.

Association La Valise 1, rue Saint-Pierre 44000 Nantes, France Tel : +33(0)251894916 Mobile : +33(0)612345523 Email : contact@terraform.fr   Web : http://www.terraform.fr  

05/10/2009 11:10 par pascal leroux

Voir toutes les réactions

Réagir à cet article

Saisissez le code de vérification (respectez les majuscules)
Ceci est le captcha
* ne sera pas affiché - information disponible uniquement pour le modérateur
Retour vers la liste des articles pour le dossier : Démarche qualité


* * * * * * * * * * * * * * * * * *

NOS SERVICES SUR AGEVILLAGEPRO.COM :
Newsletters Agevillage : Chaque lundi, suivez l'actualité de la gérontologie et du Grand Age en vous inscrivant gratuitement à nos newsletters

Abonnement Expertise Agevillagepro : Accéder à nos actualités et dossiers réservés (*)

Salon virtuel de la gérontologie : catalogue de fournisseurs et prestataires pour les professionnels de gérontologie

Place de l'emploi de la gérontologie : Offres d'emploi et CV

Annuaire du Grand Age : 25 000 références : hébergement, services à domicile, clic, ccas, centres de santé,... toutes les informations utiles pour les personnes âgées
DVD Maladie d'Alzheimer, comprendre pour aider au quotidien - les réponses de l'humanitude