Agevillage

Les services médico-sociaux et sanitaires

SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE (SSIAD)


Partager :

Le service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) permet d’éviter l’hospitalisation, de faciliter le retour à domicile après une hospitalisation et de retarder ou prévenir la dégradation de l’état de santé et l’admission dans les établissements spécialisés des personnes âgées. Les SSIAD sont soumis à l’obligation de continuité des soins.

Le personnel est composé d’infirmiers(es), d’aides-soignants(es), d’aides médico-psychologiques. En cas de besoin, le SSIAD fait à appel à des pédicures-podologues, des ergothérapeutes et des psychologues. Mais l’essentiel du personnel d’un SSIAD est composé d’aides-soignants(es).

Le médecin prescrit le traitement dont les frais sont pris en charge à 100% par l’Assurance-maladie pour les personnes déjà exonérées du ticket modérateur.

Le SSIAD, en fonction des compétence de son personnel, est habilité à effectuer : 

  • les injections
  • les pansements
  • les toilettes
  • les préventions d’escarres
  • les changes
  • la préparation du pilulier 

  • les actes essentiels de la vie, à l’exception des interventions relevant de l’aide à domicile

L’infirmier(e) coordinateur (trice) a pour missions de coordonner le fonctionnement interne du service avec l’accueil du public et d’évaluer les besoins de soins par les visites au domicile pour la mise en place du projet individualisé de soins.
Par ailleurs, il s’assure que le service participe aux activités conduites par le CLIC et les autres acteurs médicaux et paramédicaux du secteur.

L’infirmier(e) exerce les actes relevant de sa compétence et supervise le travail des aides-soignantes et des aides médico-psychologiques.

L’aide-soignant(e), sous la responsabilité des infirmiers, réalise les soins de base et relationnels concourant à l’accompagnement dans les actes essentiels de la vie quotidienne.

L'un des buts du Plan Solidarité Grand Âge (PSGA) est de développer l’offre de services de soins infirmiers à domicile. Mais, comme l'indique la CNSA, "les places d’EHPAD ont été privilégiées au détriment des autres structures", et "au 31 décembre 2013, 60 700 places étaient installées. La moitié de ces places est destinée à l’accueil permanent des personnes âgées, 36 % à l’accompagnement à domicile (SSIAD)".

Pour en savoir plus : 
 Services de soins infirmiers à domicile - Prise en charge : des progrès à faire (sources : l'Assurance Maladie - CNAMTS)

 UNASSI - Union Nationale des Associations & Services de Soins Infirmiers : www.unassi.fr

 Trouver les services de soins infirmiers à domicile - SSIAD sur l'annuaire d'agevillage

Le Recueil commenté des normes et des recommandations applicables aux services de soins infirmiers à domicile, réalisé en 2015 par la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) en collaboration avec la Direction générale de l’offre de soins (DGOS), la Direction de la sécurité sociale (DSS), la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS), l’Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ANESM) et les représentants des fédérations de services de soins infirmiers à domicile (SSIAD).




mis à jour le

Partager :


Vos réactions

ergo56

12/01/2011 15:01

renseignements supplémentaires


De plus en plus de SSIAD mettent en place un service à domicile pour les patients alzheimer.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -