Agevillage

Les services médico-sociaux et sanitaires

HOSPITALISATION A DOMICILE (HAD)


Partager :

L'hospitalisation à domicile (HAD) est une alternative à une hospitalisation prolongée. Cette forme d'hospitalisation - encore assez peu répandue en France - ne peut être dissociée de la sortie de l'hôpital et du retour à domicile. Mais la personne ne doit pas vivre seule à son domicile.
L’HAD prend en charge des pathologies plus lourdes que les SSIAD et pour des interventions de plus courte durée. 

L'HAD permet la coordination de plusieurs types de personnels soignants, et peut aboutir à une présence de personnel soignant 24 heures sur 24.
L'équipe qui intervient à domicile est généralement composée d'infirmièr(e)s, d'aides soignant(e)s, voire d'un(e) kinésithérapeute, qui se relaient 7 jours sur 7 sous la direction de médecins hospitaliers et d'un(e) infirmièr(e).

Les services de HAD sont relativement peu nombreux (305 structures autorisées actives selon le Ministère de la Santé en 2011) et mal répartis sur le territoire national. En 2014, 105 000 personnes ont bénéficié de places en HAD.

Conventionnement. Les équipes de la HAD passent des conventions avec les organismes de Sécurité sociale pour déterminer les procédures d'admission, de prolongation et de sortie. L'hospitalisation à domicile est précédée d'une enquête pour s'assurer que le logement de la personne âgée répond aux normes matérielles.

Comment bénéficier de la HAD ?

La procédure est lourde. La demande est faite par le médecin hospitalier ou le médecin traitant. Mais seul le médecin responsable de la HAD peut garantir la capacité de son service à prendre soin du malade.
L'assistante sociale de la mairie ou de l'hôpital doit vérifier de son côté que la personne âgée n'est pas isolée et que sa famille (ou son entourage) est prête à collaborer.

L’ HAD coûte-t-elle plus cher que l'hôpital ?

La Sécurité sociale établit un prix de journée global et forfaitaire. Ce prix de journée est négocié chaque année avec les caisses régionales d'assurance maladie. Celui-ci varie en fonction de la maladie et des soins à assurer.
La prise en charge de la HAD s'applique dans les mêmes conditions que la prise en charge hospitalière classique.
Sont remboursés : les consultations des spécialistes à domicile ou à l'hôpital (tous les traitements ou examens ne peuvent être effectués à domicile), le transport pour les examens, les médicaments, le prêt du matériel médical, les interventions d'orthophonistes, de kiné..., les frais généraux, les soins infirmiers, l'aide ménagère, si besoin est.
Le Ministère de la Santé estime que le tarif moyen par jour facturé en 2011 s’est élevé à 198 €.

 

Les familles face à la HAD

Les familles vivent des situations difficiles lorsqu'elles sont confrontées à la maladie et, notamment, à la mort de leur proche à domicile. L'intervention fréquente des soignants est souvent vécue comme une atteinte à leur intimité.

Un soutien psychologique est donc parfois nécessaire, tant pour la famille que pour le malade.
Dans les grandes structures, un psychologue est souvent intégré à l'équipe. Quand le service est trop petit pour avoir un tel personnel, l'intervention d'un psychologue peut être rémunérée par le service.

Seuls les honoraires éventuels du médecin traitant ne sont pas pris en compte. Ils seront remboursés au tarif habituel.

Après entente préalable, les malades sont généralement pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale.

En savoir plus

 Fédération nationale des établissements d'hospitalisation à domicile FNEHAD
3, rue Saint Nicolas, 75012 Paris. Adresse postale et secrétariat général : B.P. 136, 40103 Dax Cedex.
Tél 05 58 74 35 32.
www.fnehad.fr

Voir les TEXTES OFFICIELS ( source FNEHAD)


 L'HAD en EHPAD, interview de François Bérard, Délégué national, FNEHAD - mai 2009

 Trouver les services de HAD sur l'annuaire d'agevillage



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

ergo56

12/01/2011 15:01

renseignements supplémentaires


De plus en plus de SSIAD mettent en place un service à domicile pour les patients alzheimer.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -