Agevillage

La Méthodologie de soin Gineste Marescotti : "un merveilleux outil de management", témoignage d'une cadre de santé

L'Ehpad "Les Lavandines", l'humanitude et moi


Partager :

Situé dans le sud de la France dans un triangle entre Avignon, Nîmes et Orange, L’EHPAD «  Les Lavandines »  est un établissement public  autonome crée en 1990, conventionné , pouvant recevoir 92 personnes  en hébergement dont 2  en hébergement temporaire , un service de type «  CANTOU » de 14 places  dont  1 en hébergement  temporaire
Nous recevons aussi des personnes en accueil de jour (5 places autorisées) et nous commençons à leur venir en aide depuis le domicile avec un SSIAD  de 40 places et un service de livraison des repas à domicile 50 repas /jour
L’âge moyen de la population accueillie est  de  84 ans, notre taux de remplissage est de 99.90%, notre GMP est de 653, mais ce chiffre n’est pas révélateur de l’état de « psycho-dépendance » des résidents  car plus de 88% d'entre eux sont atteints de troubles cognitivo - mnésiques. Le  ratio d’encadrement autorisé est  de 0.63, le réel de 0.60


Entrée aux "Lavandines " en Février 2001 après avoir travaillé en début de carrière  en milieu hospitalier (bloc, urgences, chirurgie) puis m’être orientée vers un Hôpital local pendant  18 ans car je recherchais d’avantage la relation humaine que l’aspect  pûrement  technique du métier.
J’ai très vite pris conscience qu’il fallait trouver d’autres voies pour prendre en soins nos aînés afin de leur proposer de vivre autre chose que d’attendre une fin  médicalisée  et désindividualisée  et  déshumanisée.
Personnellement  je sentais le désir de pouvoir être « actrice » de ma pratique infirmière plutôt que simple exécutante et la fonction de cadre s’est imposée à moi pour « faire changer les choses » puis j’ai rejoint l’équipe des Lavandines. 
J’ai pu trouver ici une équipe soignante qui avait déjà une vision très respectueuse du résident et qui se posait pas mal de questions sur sa pratique et avait envie d’évoluer vers une prise en soin personnalisée.
En même temps la population accueillie posait de plus en plus de problèmes aux agents désemparés par les troubles du comportement  et je constatais qu’il y avait  de plus en plus de demandes d’hébergement de personnes psycho-dépendantes, il fallait trouver  un moyen de mieux en prendre soin.

Par le hasard des rencontres,  nous avons pu aborder  la méthodologie de soin d’Yves Gineste et Rosette Marescotti qui sont venus faire une première formation dans notre établissement sur la gestion des troubles du comportement en 2003 et depuis nous avons une voire deux  sessions de formation  chaque année.
Nous avons ainsi formé la quasi-totalité de nos effectifs, personnels de soins mais aussi certains des services logistiques et l’animatrice, deux  aides soignantes ont suivi  avec moi même la formation de référents avec  Yves et Rosette à Port Leucate et ensuite une infirmière et trois autres aides soignantes sont formées comme référents pour le volet manutention
Nous avons mis en place un groupe de pilotage et des ateliers hebdomadaires où deux référents expliquent  la méthodologie, montrent les techniques aux agents qui passent toutes à tour de rôle ensuite s’en suit la mise en application de tous les points abordés.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Sabine

14/06/2012 08:06

Humanitude !


Bonjour à tous et à toutes ! Je souhaite réagir sur le concept de l'Humanitude. Il y a quelques années, j'ai eu la chance de suivre cette formation. Si je n'en ai pas vu les bénéfices immédiatement, ils sont apparus très rapidement. Je continue à suivre ces préceptes le mieux possible dans ma vie d'aide soignante de tous les jours.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -