Agevillage

La Méthodologie de soin Gineste Marescotti : "un merveilleux outil de management", témoignage d'une cadre de santé

Si je devais donner des conseils pour la mise en place de la méthode ...


Partager :

« Paris ne s’est pas fait en un jour », la patience est le meilleur atout ainsi que la conviction et la ténacité.
Il faut perdre un peu de temps au début pour en gagner beaucoup  pour la suite, je dis souvent que c’est «  un retour sur investissement ». Mais il faut se donner les moyens : former  un maximum d’agent, s’appuyer  sur des personnes de convictions, mettre en place un groupe de pilotage et des ateliers pour renforcer les acquis de la formation.

Lorsque je parle de donner les moyens cela ne veut pas dire de « donner des bras  en plus » (je dis souvent que ce n’est pas parce qu’il y plus de bras qu’on travaille mieux)  mais c’est de permettre à chacun de donner le meilleur de soi même ,donner les moyens de se réorganiser, de casser avec la routine, de s’adapter aux résidents , à leur rythme, d’être à leur écoute, de donner du sens à ce que l’on fait ,de toujours essayer même si çà ne marche pas tous les coups.

Le cadre doit s’investir pour accompagner les équipes dans ses difficultés, ses réussites, ses hésitations, ses maladresses et ses manquements et leur permettre de mettre en place ce qui a été décidé en équipe pluridisciplinaire, permettre à tout un chacun de s’exprimer et de proposer des solutions
Ce n’est pas sans difficultés car donner la parole au plus grand nombre, rendre les équipes parties prenantes, les faire participer peut provoquer des moments de tensions auxquelles il faut faire face. Laisser chacun s’exprimer et arriver à trouver le consensus sans faire perdre de vue l’objectif pour le résident.

Il faut être vigilant pour s’assurer de la mise en place effective, des gestes  des paroles, des regards, s’assurer que les plans de soin soient mis à jour et appliqués, que les lits soient faits avec les draps de manutention ainsi que sur les fauteuils, que le coucher en « canoë » soit efficace, que l’on verticalise  quotidiennement, que l’on ne cherche pas la solution de facilité mais ce qui est bon pour le résident  pour lui garder un maximum d’autonomie le plus longtemps possible.

Il convient  aussi travailler de façon transversale avec les équipes logistiques : la lingerie qui fournit le matériel nécessaire en quantité suffisante et a accepté d’augmenter son volume de linge (draps, oreillers , traversins ), la cuisine  qui adapte les repas , les collations ; l’atelier qui trouve des solutions pour des petits bricolages ; l’animatrice qui va organiser les moments de vie sociale, de plaisir de joie ;les équipes d’hygiène qui font le ménage au fur et à mesure du lever de chacun et maintiennent leur environnement respectable malgré les désordres occasionnés par leurs déambulations ou troubles du comportement. Il faut savoir tirer le meilleur de chacun, savoir valoriser. L’ensemble de l’établissement, tous services confondus, doit parler le même langage, c’est une philosophie commune et partagée.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Sabine

14/06/2012 08:06

Humanitude !


Bonjour à tous et à toutes ! Je souhaite réagir sur le concept de l'Humanitude. Il y a quelques années, j'ai eu la chance de suivre cette formation. Si je n'en ai pas vu les bénéfices immédiatement, ils sont apparus très rapidement. Je continue à suivre ces préceptes le mieux possible dans ma vie d'aide soignante de tous les jours.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -