Agevillage

Le métier d'orthophoniste

Attributions principales


Partager :

L'orthophoniste intervient sur les troubles de la voix, de la parole, de la respiration, de la déglutition. Il rééduque les défauts de prononciation (bégaiement, dyslexie, dysphasie...). Il traite aussi les difficultés d'écriture, de calcul ainsi que les pertes de parole (notamment après un accident cérébral ou une opération). L'orthophoniste est habilité à traiter tous les troubles de la voix, de la parole ou du langage oral ou écrit.

Orthophonie

Il peut prendre en charge des troubles neurologiques tels que l’aphasie (trouble au niveau du langage), la dysarthrie (trouble de la parole), dysphagie (trouble de la déglutition).

Auxiliaire médical, l'orthophoniste intervient sur prescription d'un médecin généraliste ou spécialiste (phoniatre, ORL). À la première visite, il établit un bilan orthophonique qui prend aussi en compte les caractéristiques du patient : sociale, économique et culturelle.  Au terme de cet examen, il transmet au médecin ses observations et ses conclusions.

Selon son secteur d'activité, il peut travailler auprès de jeunes enfants, d'adultes, de personnes handicapées, malentendantes ou âgées.

Les orthophonistes sont en outre sollicités pour la mise en oeuvre de plans gouvernementaux de lutte contre les troubles du langage, l'illettrisme ou la maladie d'Alzheimer...

Impliqués dans le dépistage de certains troubles et handicaps, ils participent à des actions de formation et de recherche dans des campagnes de sensibilisation.


Compétences et aptitudes requises

L’orthophoniste doit posséder une personnalité dynamique, le goût de l'écoute et un bon équilibre personnel. Il lui faut en effet s'adapter à des pathologies très variées, des plus légères pour lesquelles les résultats obtenus sont perceptibles rapidement, aux plus lourdes, qui requièrent patience et compréhension.

Les techniques utilisées pour la rééducation nécessitent des connaissances dans des disciplines diverses : grammaire, orthographe, psychologie, logique mathématique, phonétique, dessin, musique... Sa profession étant en évolution constante, l'orthophoniste doit se former tout au long de sa carrière et maintenir à niveau ses connaissances scientifiques.

 

Lieux d’exercice

Près de 80 % des orthophonistes exercent à titre libéral, en cabinet individuel. Les horaires sont souvent lourds et s'adaptent aux disponibilités des parents et des enfants.

Ils peuvent être égallement salariés d'établissement et exercer notamment dans les services de neurologie, gériatrie, rééducation fonctionnelle ou ORL.
Les orthophonistes hospitaliers interviennent sur les troubles les plus lourds à traiter. Les horaires de travail sont réguliers, les plages de rééducation programmées à l'avance sur leur emploi du temps.

Que ce soit en cabinet libéral ou à l'hôpital, l'orthophoniste collabore avec d'autres professionnels du secteur médical, paramédical ou social : médecin, ergothérapeute, orthoptiste, éducateur spécialisé... L'équipe assure la coordination des soins et l'élaboration de programmes de prise en charge cohérents.



mis à jour le

LES LIENS UTILES

Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO)

Portail de la fédération présentant l'orthophonie, ses champs d'application et ses études.

Informations sur l’actualité professionnelle et scientifique, les programmes de formation continue, de séminaires, de congrès, les offres et demandes d’emploi.

Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO)
145 boulevard de Magenta
75010 Paris
Tel : 01 40 35 63 75 -
Courriel : contact@fno.fr


Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -