Agevillage

Vie quotidienne avec une personne Alzheimer

Angoisse, irritabilité, illusions


Partager :

L'angoisse demeure tout au long de la maladie et cause de l'agitation et même de l'agressivité chez les malades. Les causes en sont très diverses.

Exemples

L'un peut s'angoisser pour son travail au milieu de la nuit, tenter de s'habiller et se ruer en direction du bureau. La famille se récrie.- Réaction de la personne : elle peut se fâcher ou avoir honte de son erreur, et s'enfoncer dans la tristesse. Une femme peut subitement s'angoisser pour le bébé qu'elle croit avoir oublié dans son lit (elle a oublié que ses enfants ont grandi). Elle s'affole, essaie de le rechercher, mais ne sait pas où aller, s'angoisse de plus en plus.- Si nous la forçons à s'asseoir, en ne comprenant pas ce qui se passe dans sa tête, elle va s'irriter : elle défend son bébé.
Quand le malade est angoissé, il court ou marche sans cesse, parle sans arrêt, manipule un objet pendant des heures, met tout ce qu'il trouve dans sa bouche et... "elle mange le savon ! "- Celui qui ne peut pas bouger tire ses draps, ses boutons, ses habits, ses mains et ses doigts, ses pantoufles.
La personne malade peut avoir des hallucinations : entendre ses enfants et vouloir les toucher, alors qu'il n'y a personne dans la pièce ; elle peut voir dans les plis de la couverture comme les formes d'un serpent ; ou entamer un délire de persécution en accusant un tiers de la voler.

Quelques trucs

La personne malade boit notre angoisse comme un buvard l'encre. Très sensitive, elle sent si elle communique son angoisse, ce qui accroît la sienne d'autant.- L'entourage doit être calme et inspirer confiance. Plus la personne aura confiance en ceux qui s'occupent d'elle, moins elle sera angoissée.- Boire des tisanes pour diminuer l'angoisse. Des tisanes calmantes à base de passiflore, valériane, aubépine, peuvent être utilisées.
Si la personne joue avec son sexe, il ne faut pas moraliser, mais lui donner autre chose à manipuler : une revue, une peluche, un chapelet ou un tissu.
Si un malade ne se reconnaît plus dans les miroirs, mieux vaut les masquer par un tissu.
Eviter de raisonner à perte de vue sur un objet égaré. Proposer une activité alternative. Mieux encore, garder en réserve un double des objets que la personne a tendance à égarer pour éviter qu'elle ne parle de vol.
Repérer les endroits où elle entasse ces objets.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

carnot

27/05/2015 21:05

Tous perdus...


une histoire d'accompagnement d'une malade d'alzheimer... ou comment faire face à ses limites... N'hésitez pas à lire, commenter et me faire part de votre regard www.vivantsensemble.com



gaby1946

19/09/2012 17:09

La vie quotidienne avec le handicap


maladie d’Alzheimer : grande cause nationale. Le handicap : grande cause nationale. Combien de fois avons-nous entendu ces messages qui nous laissent espérer l'espace d'un instant, le temps de les entendre, et qui nous laissent "pantois" dans notre parcours du combattant de tous les jours, pour le malade et pour l'entourage ! Des mots, rien que des mots, et toujours des MAUX ! Les personnes qui essaient de mettre en place des choses, qui se dévouent jusqu'à l'épuisement sont admirables mais ce sont des mini gouttes d'eau dans les océans de misère et d'isolement ! Parce qu'en bout de course, il n'y a pas d'argent, il n'y a pas d'espaces libres, il n'y a personne qui puisse employer le personnel nécessaire parce que personne ne peut payer (établissements, collectivités locales, associations etc.....leurs moyens sont de plus en plus diminués. Que dire par exemple des maisons des handicapés créées pour aider les handicapés afin que la vie leur soit facilitée ???? Ah oui ???? Il y a des handicapés qui attendent le renouvellement de leur carte depuis le mois de janvier, l'AAH leur a été "sucrée" depuis le mois de juin alors que c'est pour certains leur seule source de revenus, parce qu'il n'y a pas assez de personnel pour étudier et signer les montagnes de dossiers qui s'empilent depuis des mois ??? Que dire de ces handicapés, handicapés depuis des années, qui ne peuvent plus retirer un centime à la banque et qui sont en rouge partout parce que la CAF attend la carte de la MAISON DES HANDICAPES ? Le handicap définitif, c'est l'isolement à vie pour le handicapé et l'entourage lorsqu'il a la chance d'en avoir un ce qui n'est pas toujours le cas et un combat de tous les jours qui amène son lot de problèmes : prouver, justifier, renvoyer les papiers déjà fournis 3 ou 4 fois, les frais de photocopies et de poste (parce qu'internet n'est pas encore admis au niveau des administrations pour les documents etc.... etc.....). Oui, les grandes causes nationales, on attend avec impatience ce que ça veut dire !



dedoune

08/07/2012 09:07

Danielle


comment faites-vous, Monique pour garder le sourire ? je n'arrive pas à cacher mon angoisse et ma tristesse.... merci de m'aider. Comme je vis seule, n'ai pas de frère ou soeur ni d'enfant, je prends tout en pleine poire et n'arrive pas à me dominer. C'est si dur....



pat

15/01/2012 18:01

Alzheîmer


Ces articles sont très bien et m'aide beaucoup à comprendre un peu mieux la maladie. Je suis aide à domicile et n'est pas encore été confrontée à des malades violents. Je gère bien pour le moment.



blazenko

14/09/2010 22:09

Incontinence totale M.A.


A l'aide ! Ma femme "Syndrome de BENSON" Cécité totale + M.A. sur la durée = totalement dépendante (73 ans ??) ne maitrise plus rien, le plus démoralisant pour tout le monde "aidants/soignants" j'ai tout essayé, repérer les tranches horaires, etc.. Sujet tabou ? Comment gérer l'incontinence totale : urine et selles ? Je cherche désespérément??? A la pensée qu'une personne peut rester des heures dans son magma. C'est à pleurer. Une solution: Créer une couche "double" évitant la "dispersion" de la matière fécale. MM. les experts en tout ? trouvez une solution. Merci




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -