Agevillage

Vie quotidienne avec une personne Alzheimer

A propos des objets de la vie quotidienne


Partager :

- Ne pas perdre les objets usuels

Pour que la personne malade ne perde pas ses objets usuels mieux vaut :
- ajouter un cordon à sa paire de lunettes
- choisir un sac à main de couleur vive pour une femme, un porte-clés volumineux ;
- écrire son nom et un numéro de téléphone sur son sac, porte-clés, parapluie
- mettre une carte comportant ses nom et numéro de téléphone dans une de ses poches, ou une gourmette portant ces indication
s- indiquer la marque, la couleur et le numéro d'immatriculation de sa voiture sur le porte-clés.
- prévenir les commerçants proches : boulanger, pharmacien...

- Les bijoux

Chaque bijou est rattaché à un souvenir intime heureux : l'alliance ou la bague de fiançailles, la chevalière, etc...
Ces objets sont devenus au fil des ans tellement intégrés au corps que, lorsqu'ils ne sont pas portés, toute personne ressent une sensation de manque. Il faut donc éviter d'en priver votre père ou votre mère.
La personne qui perd ses bijoux peut accuser de vol la famille, les amis, le personnel à domicile venus à la maison. Elle devient plus malheureuse encore, agressive. On peut envisager de remplacer les vrais bijoux par des faux, tout en précisant que les vrais seront toujours disponibles pour les grandes occasions. Ne jamais reprendre les bijoux sans tenir compte de son avis : expliquer, convaincre, pour obtenir son accord, montrer l'emplacement du coffret est toujours préférable. (Un accord est essentiel pour éviter toute perte d'estime de soi.)

- Le chéquier ou la carte de crédit

Il faut convaincre progressivement la personne âgée de confier son chéquier.
Montrer où on le place; dire qu'il reste à sa disposition quand il y aura un chèque à faire. Là aussi : avec patience, expliquer, montrer le lieu du rangement. Laisser toujours un peu d'argent liquide à disposition du malade. Une personne atteinte d'Alzheimer a souvent conscience de son inaptitude. Si en plus il se sent trompé (retrait brutal du chéquier, de la carte de crédit) son moral va "en prendre un coup" et influer sur les symptômes agressifs.
L'affectivité est primordiale pour le maintien d'une bonne efficacité intellectuelle...



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

carnot

27/05/2015 21:05

Tous perdus...


une histoire d'accompagnement d'une malade d'alzheimer... ou comment faire face à ses limites... N'hésitez pas à lire, commenter et me faire part de votre regard www.vivantsensemble.com



gaby1946

19/09/2012 17:09

La vie quotidienne avec le handicap


maladie d’Alzheimer : grande cause nationale. Le handicap : grande cause nationale. Combien de fois avons-nous entendu ces messages qui nous laissent espérer l'espace d'un instant, le temps de les entendre, et qui nous laissent "pantois" dans notre parcours du combattant de tous les jours, pour le malade et pour l'entourage ! Des mots, rien que des mots, et toujours des MAUX ! Les personnes qui essaient de mettre en place des choses, qui se dévouent jusqu'à l'épuisement sont admirables mais ce sont des mini gouttes d'eau dans les océans de misère et d'isolement ! Parce qu'en bout de course, il n'y a pas d'argent, il n'y a pas d'espaces libres, il n'y a personne qui puisse employer le personnel nécessaire parce que personne ne peut payer (établissements, collectivités locales, associations etc.....leurs moyens sont de plus en plus diminués. Que dire par exemple des maisons des handicapés créées pour aider les handicapés afin que la vie leur soit facilitée ???? Ah oui ???? Il y a des handicapés qui attendent le renouvellement de leur carte depuis le mois de janvier, l'AAH leur a été "sucrée" depuis le mois de juin alors que c'est pour certains leur seule source de revenus, parce qu'il n'y a pas assez de personnel pour étudier et signer les montagnes de dossiers qui s'empilent depuis des mois ??? Que dire de ces handicapés, handicapés depuis des années, qui ne peuvent plus retirer un centime à la banque et qui sont en rouge partout parce que la CAF attend la carte de la MAISON DES HANDICAPES ? Le handicap définitif, c'est l'isolement à vie pour le handicapé et l'entourage lorsqu'il a la chance d'en avoir un ce qui n'est pas toujours le cas et un combat de tous les jours qui amène son lot de problèmes : prouver, justifier, renvoyer les papiers déjà fournis 3 ou 4 fois, les frais de photocopies et de poste (parce qu'internet n'est pas encore admis au niveau des administrations pour les documents etc.... etc.....). Oui, les grandes causes nationales, on attend avec impatience ce que ça veut dire !



dedoune

08/07/2012 09:07

Danielle


comment faites-vous, Monique pour garder le sourire ? je n'arrive pas à cacher mon angoisse et ma tristesse.... merci de m'aider. Comme je vis seule, n'ai pas de frère ou soeur ni d'enfant, je prends tout en pleine poire et n'arrive pas à me dominer. C'est si dur....



pat

15/01/2012 18:01

Alzheîmer


Ces articles sont très bien et m'aide beaucoup à comprendre un peu mieux la maladie. Je suis aide à domicile et n'est pas encore été confrontée à des malades violents. Je gère bien pour le moment.



blazenko

14/09/2010 22:09

Incontinence totale M.A.


A l'aide ! Ma femme "Syndrome de BENSON" Cécité totale + M.A. sur la durée = totalement dépendante (73 ans ??) ne maitrise plus rien, le plus démoralisant pour tout le monde "aidants/soignants" j'ai tout essayé, repérer les tranches horaires, etc.. Sujet tabou ? Comment gérer l'incontinence totale : urine et selles ? Je cherche désespérément??? A la pensée qu'une personne peut rester des heures dans son magma. C'est à pleurer. Une solution: Créer une couche "double" évitant la "dispersion" de la matière fécale. MM. les experts en tout ? trouvez une solution. Merci




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -