Agevillage

Vieillir en huis clos, de la surprotection aux abus par José Polard et Patrick Linx aux éditions Erès

Confinement et huis clos


Partager :

Vieillir en huit clos

Alors que le gouvernement a annoncé vendredi 27 mars la prolongation du confinement jusqu'au 15 avril au moins, retour sur l'ouvrage de José Polard et Patrick Linx consacré au huis clos. Mieux le comprendre, c'est mieux y faire face...


Psychologues, psychanalystes, les auteurs connaissent les réalités de la gérontologie, ayant notamment ouvert un espace de médiation familiale auprès de personnes âges dans les Yvelines (page 158).

Ils montrent dans cet ouvrage très didactique comment un « huis clos » s’installe afin d’éviter une réalité jugée insupportable.

Le huis clos souvent nommé dans les faits divers est un espace privatif, lieu de tous les excès et de tous les abus possibles car pour les protagonistes « rien ne doit en sortir et rien de doit y entrer ».

Il s’installe dans le temps  pour répondre aux angoisses, à la peur d’un effondrement, à une réalité trop difficile, non dite… On veut protéger puis on surprotège de façon étanche. Le huis clos peut être vécu comme un rêve ou un cauchemar (les auteurs citent beaucoup le film Amour de M.Haneke).

Ouvrir le huis clos est difficile et souvent brutal (suspicion de maltraitance et action judiciaire, policière…) : « il faut être très prudent » estiment les auteurs, et procéder avec méthode.

Le temps de « déprise » du huis clos sera ensuite plus ou moins long et complexe (comme la sortie d’une emprise sectaire).

Mais cette réalité du huit clos n’est pas anodine pour des personnes âgées, isolées, vulnérables.

Les auteurs militent pour une meilleure sensibilisation des intervenants professionnels, pour des interventions médico-sociales ouvertes et pluridisciplinaires autour des personnes vulnérables (pour que plusieurs regards se posent sur une situation).

Ils militent aussi pour le déploiement de médiations familiales en gérontologie : la famille étant le « premier lieu de protection et d’espace de vie où se déploient les conflits de la vie humaine » rappellent José Polard et Patrick Linx.

Vieillir en huis clos - De la surprotection aux abus
de José Polard et Patrick Linx
Editeur : Erès
Collection : L'âge et la vie - Prendre soin des personnes âgées
Octobre 2014
14 euros
Commander l'ouvrage en ligne


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -