Agevillage

Des poulaillers design équiperont des maisons de retraite dans le Gers


Partager :

Poulailler : loft gascoDes poulaillers design et écologiques dans les maisons de retraite pour réduire les déchets ? Il fallait y penser.

C'est en tous cas ce que vient de décider le Conseil départemental du Gers en adoptant les "Lofts". Nom donné à ces poulaillers en pin, pouvant accueillir deux poules, et qui seront bientôt installés dans trois maisons de retraite gerçoises. Leur but : réduire les déchets organiques dans les maisons de retraite.

Conçus par la société Gasco, filiale de Gersycoop, ces poulaillers ont en effet été choisis par le Conseil départemental à des fins environnementales : les poules peuvent picorer près de 8 kilos de déchets organiques par mois, réduisant ainsi de près de 20 % le volume d'une poubelle.

Et c'est sans compter l'aspect convivial des poules dans l'établissement, susceptibles de favoriser la communication entre les résidents.

En savoir plus


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

pmessein

23/01/2015 16:01

Poules et nature


Voilà 2 années déjà que 2 poules occupent les vastes espaces verts de mon établissement situé en plein centre ville de Nancy. Elles se nourrissent avant tout d'herbe, de vers, de graines, de larves et de petits insectes et des fruits qui tombent sur le sol. Elles font la joie des résidents qui leur donnent quelques friandises : croûte de fromage, pain et autres petits légumes récupérés sur le coin d'une assiette. Il est absurde mais parfaitement dans l'air du temps de penser qu'elles vont réduire le poids des poubelles mais les grands élus aujourd'hui comme avant ont besoin de messages forts innovants et débloquent des subventions très importantes pour soutenir des projets irréalistes. Les œufs entrent dans la préparation de gâteaux et sont consommés sur place et je suis prêt à préparer moi même un œuf à la coque à un résident qui m'en ferait la demande. Vive les poules en liberté qui grattent et qui mangent de l'herbe. Patrick Messein directeur Saint Remy 54000 NANCY



Pascal LB

20/01/2015 07:01

Récupération


On ne peut que saluer cette décision politique courageuse qui va dans le sens du développement durable mais surtout qui s'accorde avec les valeurs largement partagées par les résidants d'Ehpad en matière de gaspillage alimentaire qui s'expose tous les jours à leurs yeux et qui les amène à garnir sacs à main et table de nuit de plaquette de beurre et croûtons de pain. On espère que cette décision viendra trouver sens dans les projets d'établissement au risque de voir les poulaillers désertės par les gallinacés. Au fait que va t on faire des œufs ? Les mettre à la poubelle? Peut on imaginer que les mêmes élus fassent pression auprès de Bruxelles pour assouplir la réglementation HCCP et les services de réglementation nationaux afin d'autoriser la collecte quotidienne et la traçabilité des œufs pour une utilisation lors d'une animation patisserie. On peut continuer a rêver en imaginant responsaliser les résidants autour de cette collecte et développer le sens de l'utilité sociale, se connecter avec notre époque et la leur en valorisant les déchets, et aussi donner sens à un continuum d'activités et de vie faite de présence animale et qui rappelle à un résidant désorientė au crépuscule "qu'il faut rentrer les poules". Il serait dommage que ces poulaillers design soient uniquement une vitrine déconnectée des résidents.



caro pierre

20/01/2015 06:01

Les poules


sans doute vous n'avez jamais élevé de poules. Si les oeufs sont excellents, les poules ont besoin d'un sol de terre où elles peuvent gratter et, c'est l'ennui, elles laissent des excréments partout et en quantité ... et ça glisse ! ! ! alors dans un lieu de personnes âgées ?




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -