Agevillage

Immersions d'octogénaires d'Old'Up en Ehpad : comment trouver une dernière famille ?

10 leçons pour tenter d'être heureux dans ces maisons médicalisées


Partager :

Alors que l'actualité porte à nouveau un coup de projecteur dramatique sur les établissements pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) avec un incendie mortel à Paris, les bénévoles octogénaires, nonagénaires de l'association Old'Up (Vieux debout) ont souhaité en savoir plus sur la vie dans ces structures. 20 duos se sont immergé 24 heures dans une vingtaine d'établissements publics, privés commerciaux, associatifs. Ils en tirent 10 leçons à creuser pour tisser des liens avec cette dernière maison, cette dernière famille, selon Marie-Françoise Fuchs, co-présidente du comité scientifique chez Old'Up.


Immersions des personnes âgées auprès des résidents, des familles, des professionnels

Le programme était chargé pour les duos de bénévoles d'Old'Up qui sont venus passer 24 heures, et donc une nuit, dans les établissements pour personnes âgées dépendantes volontaires.

Ils sont publics (ABCD Val de Marne) associatifs (mutualiste, association "Le moulin vert" ou Ehpad de La croix rouge russe de Nice labellisé Humanitude), et aussi privés commerciaux (groupe Korian).

Ils ont interrogé des résidents, des familles, différents professionnels à partir de questionnaires concoctés puis analysés par EmiCité, un bureau d'étude spécialisé dans l'accompagnement et l'évaluation de projets innovants à destination des personnes vulnérables.

"Nous aurions aimé avoir plus de temps pour des rencontres moins formelles avec les habitants" ont témoigné les bénévoles lors de la première rencontre de restitution ce 12 septembre à Paris.

Des clichés qui ont la vie dure

Juste après l'immersion dans l'Ehpad, l'étude montre une amélioration sensible du vocabulaire pour décrire ces accueils. Les mots "bienveillance, respect, liberté et tristesse" prennent le pas sur "isolement, solitude, tristesse , ennui, perte..." listés avant d'entrée.

Mais trois mois après l'immersion, l'étude constate que les bénévoles gardent une image dure de ces structures.

Comment accompagner ces entrées et ce nouveau (dernier) temps de vie ?

Déménager en Ehpad n'est franchement pas facile, surtout si cela se fait dans l'urgence. Tout l'enjeu va être de tisser de nouveaux liens avec ce nouvel endroit, ce nouvel entourage, tant du côté des résidents, des habitants, que des professionnels, estime Marie-Françoise Fuchs.

A l'établissement de s'interroger sur la façon de nommer les résidents justement : leur nom de famille systématique ? Certains vont jusqu'au prénom ? Comment aider à trouver du réconfort avant le grand départ ? Avant la mort qu'il faut pouvoir nommer et vivre : laisse-t-on du temps avant l'entrée d'un nouveau résident ?

10 ingrédients pour améliorer le bonheur en Ehpad

Parce que l'intime conviction d'Old'Up est que le bonheur existe à tout âge, et donc au très grand âge, l'étude des remontées de ces immersions liste dix pistes de travail pour les professionnels de ces structures.

L'idée est de renforcer la notion de bonheur au sens d'une satisfaction des besoins et amélioration des capabilités (capacités à agir malgré les handicaps par un environnement adapté) des résidents en favorisant un consentement choisi, intégrant l'Ehpad dans la cité, de la vie dans ces lieux de soin, en étant considéré comme un adulte jusque la fin de sa vie, en faisant de l'Ehpad son chez soi, dynamisant les relations entre les résidents, en renforçant le plaisir de manger, de réaliser des projets, en améliorant la relation avec la mort, le décès.

Discussions

Ce premier travail va se poursuivre avec des groupes d'approfondissement explique Marie-Françoise Fuchs. Old'Up va aussi réaliser des immersions aux domiciles des très vieilles personnes fragilisées.

A voir notamment, comment mieux améliorer le prendre soin des personnes très lourdement handicapées, celles qui sont très désorientées, ou en fin de vie ?

En savoir plus :
www.oldup.fr


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -