Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : Du besoin de labels

Edito : Du besoin de labels

Pour garantir, reconnaître et valoriser


Partager :

Comment garantir une qualité de service, de prendre soin ? Comment garantir la bonne utilisation des fonds publics sous tension ?

Comment reconnaître les initiatives incroyables, quotidiennes de ces acteurs de proximité, de ces corps intermédiaires, de ces associations qui inspirent les politiques publiques (comme la stratégie nationale pour les aidants présentée par Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Sophie Cluzel ce 23 octobre) ?

Comment valoriser ces professions, ces métiers, ces structures sous le feu d'un bashing épuisant ?

Malgré les horaires atypiques (où la sieste est recommandée par l'INRS), malgré les risques psychosociaux (auxquels s'attaque l'Anact), malgré la réalité du management de structures multi-sites, les équipes de terrain veulent une écoute, une reconnaissance. Ils ne baissent pas les bras. Ils pistent des réponses comme ce TeamSTEPPS : une méthode pour améliorer les interactions au sein des équipes soignantes.

Si rien ne se fera sans moyens, sans aides sociales (voir les chiffres de 2018), sans tarification ajustée (en cours de modulation dans le PLFSS 2020), ces professionnels de terrain n'attendent pas le grand soir.

Ils se mobilisent, inventent leur référentiel qualité, leur label. De Qualimandat à Cap Handeo en passant par à Handibat pour le domicile, aux certifications Afnor comme Testé et approuvé par les seniors, ou le label HS2, les labels et certifications s'étendent aussi aux établissements d'accueil : Viseha pour les résidences services seniors, la certification Validation® de Naomi Feil...

La stratégie "aidants" du gouvernement veut labelliser des solutions plus lisibles, plus rassurantes. Elle s'inspire des initiatives du Collectif Je t'Aide qui porte la Journée nationale des aidants, des collectivités locales : le numéro unique aidant de l'Essonne, Lyon - Métropole aidante, des prix et labels entreprise aidante de Cap Handeo.  On voit une reconnaissance des associations, des corps intermédiaires.

De notre côté, ce 14 novembre à la Cité des Sciences : nous remettrons les Labels Humanitude 2019 à des équipes d'Ehpad, de Mas, qui l'ont d'abord voulu pour elles-mêmes, pour garantir leur bientraitance, la qualité de prendre soin. Elles l'ont aussi voulu aussi pour leur propre qualité de vie au travail. Ces structures labellisées veulent le garder au prix de gros efforts (le référentiel a des centaines de critères à respecter) pour rassurer les familles, les élus, les autorités. Ce Label Humanitude est aussi une "marque employeur" qui pose le cadre éthique et attire des professionnels alignés avec ces principes de bientraitance. Il est cité page 29 du rapport Libault en vue de la loi grand âge-autonomie

Venez les applaudir ces équipes labellisées qui ont besoin de votre reconnaissance, de votre soutien ce 14 novembre  lors de  la soirée de notre colloque annuel sur la citoyenneté, les libertés, les solidarités, vers une société inclusive.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -