Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito - 2020 : voeux pieux ?

Edito - 2020 : voeux pieux ?

Utopiques, irréalistes, irréalisables ?


Partager :

Les années 2020 commencent !

Nous vous les souhaitons engagées et solidaires pour les causes qui nous touchent.

Engagées pour ne rien lâcher sur nos valeurs individuelles et professionnelles.

Solidaires de la qualité de vie des plus fragilisés, debout jusqu'au bout mais aussi de la qualité de vie au travail de tous les professionnels de l'aide et du soin.

Engagées dans la transition démographique mais aussi écologique et numérique, nous soutenons les acteurs de la gérontologie par l'information, la formation.

Solidaires des acteurs du prendre soin quotidien, nous valorisons les actions de prévention jusque la toute fin de vie en passant par les pistes de solutions pour accompagner les troubles qui interrogent et parfois épuisent.

Le secteur souffre et ces temps de grèves (sans oublier la grippe et la gastro) ne font qu'aggraver les choses pour les acteurs du domicile notamment. Et même s'ils ne baissent pas les bras comme ce Saad Alzheimer en Bretagne, même s'ils lancent des campagnes de communication pour témoigner de l'importance sociale, sociétale de leurs métiers, ce secteur a besoin d'une loi cadre, financée.

La campagne sur les métiers du grand âge s'appelle "C'est la vie !". Elle interpelle les Français par des vidéos touchantes montrant le lien, la relation entre les personnes qui vieillissent et les professionnels. Elle n'élude pas le quotidien touchant parfois cru et douloureux. Elle vise à susciter les envies, les vocations (que nous espérons autant féminines que masculines) et bousculer les politiques.

Interrogée hier à l'Assemblée nationale par le député LR Maxime Minot, ancien soignant en gériatrie, Agnès Buzyn a affirmé que la loi serait la "réforme prioritaire pour 2020", avec, notamment, la tenue d'une conférence sociale nationale sur les métiers. La ministre apportera peut-être plus de précisions ce mercredi soir, puisqu'une séance de questions sur la situation des Ehpad est programmée à l'Assemblée nationale à 21h30.

Lors du lancement de la campagne de communication, Agnès Buzyn a salué l'engagement collectif  pour ces métiers (initié et porté par le Synerpa, syndicats des Ehpad, RSS et services à domicile privés commerciaux). Elle a annoncé qu'un expert qualifié allait être nommé pour piloter cette conférence sociale nationale et qu'un laboratoire sur l'Ehpad de demain associerait collectivités locales, personnels soignants, personnes âgées, aidants et designers.

En 2019 le rapport Libault et le rapport El Khomri (voir notre rétrospective 2019) étaient déjà préfiguratifs d'une loi grand-âge/autonomie sans cesse repoussée, au regard des "priorités" sociétales.

Comment traduire la déception des professionnels de la salle de projection de la campagne "C'est la Vie" ?

Serait-ce si irréaliste, irréalisable d'admettre notre vieillissement, et notre âgisme ?

Serait-ce utopique de voir une vraie loi grand-âge/autonomie votée en 2020 pour financer l'adaptation de notre société à son vieillissement, de la prévention pour bien vieillir à l'aide à l'autonomie avec des professionnels formés en nombre suffisants ? La CNDEPAH estime à 36 615 le nombre d'ETP supplémentaires nécessaires en Ehpad notamment.

En 20 ans, car Agevillage et Agevillagepro sont nés en l'an 2000, nous avons lus moults rapports sur les enjeux du vieillissement. Nous avons fait le voeux d'un vrai 5eme risque de protection sociale pour la compensation des situations de handicap quel que soit l'âge.

Alors même si ces voeux de l'an 2020 sont pieux, nous vous souhaitons une belle année créative et solidaire et serons ravis de faire la fête avec vous, car on n'a pas tous les jours 20 ans !


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -