Agevillage

Personnes âgées à domicile, masques, tests, Ehpad : que sait-on du plan de déconfinement du gouvernement ?

Précisions attendues d'ici à lundi


Partager :

Le plan de déconfinement du gouvernement, présenté à l’Assemblée nationale la semaine dernière puis au Sénat lundi 4 mai, trace les contours de la stratégie qui doit permettre à la France de retrouver une partie de son activité à compter de lundi 11 mai. A moins d’une semaine de l’échéance, le point sur ce que l’on sait.


Les personnes âgées, déconfinées comme les autres


L’éventualité d’un confinement senior ayant fait un tollé, la doctrine actuelle place finalement les plus âgés sur le même plan que les autres citoyens, avec des déplacements autorisés sans justificatif dans un rayon de 100 km autour de leur domicile à partir du 11 mai.

Le Premier ministre invite toutefois les personnes âgées à  « continuer à se protéger », tandis que Jérôme Guedj, conseiller départemental de l’Essonne et auteur des rapports sur l’isolement des seniors, leur recommande de s’en remettre à l’avis de leur médecin traitant.


Disponibilité des masques : renversement de la doctrine



Les pharmacies, mais aussi les grandes surfaces et les bureaux de tabac sont autorisés depuis lundi 4 mai à vendre des masques « grand public », en tissu, et des masques sanitaires.

Les géants de la grande distribution ont annoncé la semaine dernière disposer de stocks de plusieurs centaines de millions d’unités, une communication qui a elle aussi suscité la polémique : alors que les professionnels dénoncent une pénurie depuis le début de la crise, cette soudaine apparition pléthorique de masques a du mal à passer.

Selon une enquête récente*, 71 % des infirmiers et 82 % des médecins indiquent avoir besoin de masques (mais aussi de blouses et de combinaisons de protection).


Déconfinement à petits pas en Ehpad


Après une première phase de réouverture des établissements débutée le 20 avril, le déconfinement des Ehpad devrait se faire progressivement.

Le Synerpa table sur un déconfinement total entre fin juillet et septembre. Selon la société française Public health expertise, il faudrait même laisser les personnes fragiles confinées jusqu‘en février 2021.

En attendant, seules les visites de proches et de soignants extérieurs (kinés, psychologues…) sont autorisées, suivant un protocole strict, nécessitant notamment la signature d’une charte des visiteurs et la tenue d’un registre de visite.

Le repérage et le traçage des personnes contaminées par le coronavirus étant l’un des ressorts essentiels du déconfinement. Le gouvernement a annoncé une capacité de test de 700 000 par semaine à compter du 11 mai, et le déploiement de « brigades de traçage », mobilisant 3000 personnes.

En Ehpad, la « vaste opération de dépistage » promise par Olivier Véran le 6 avril peine à se mettre en œuvre, faute de tests en nombre suffisant.

Une enquête du journal Le Monde fait en effet état de difficultés sur certains territoires.

Se réorganiser pour déconfiner


Pour faciliter la sortie de crise, l’Institut Santé, fondé par l’économiste spécialiste de la santé Frédéric Bizard, propose quant à lui un plan permettant de rouvrir progressivement les établissements, dans des conditions raisonnables de sécurité.

« Le confinement général actuel a été une solution de dernier ressort mais ne constitue certainement pas une solution durable », souligne-t-il.

Il mise évidemment sur une stratégie de tests et de port du masque, mais aussi sur une réorganisation totale du fonctionnement (affecter le personnel à des résidents, et non pas à des tâches par exemple, réorganiser les temps de repas…) et un renforcement du personnel de lien social.

Plus d’informations sur les autres mesures du plan de déconfinement

*Enquête Potloc avec L.E.K. Consulting et l'association Soins aux Professionnels en Santé (SPS), menée du 10 au 24 avril auprès de 766 professionnels soignants.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -