Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : attention aux contr...

Edito : attention aux contre-coups

Acteurs à fleur de peau


Partager :

La crise sanitaire n'est pas encore complètement passée avec un déconfinement qui s'organise petit à petit, non sans donner quelques sueurs froides aux professionnels au vu de certains non respects des gestes barrières qui sont rappelés pourtant.

Il y a de l'électricité dans l'air : tout le monde est à cran.

L'engagement des professionnels en première ligne a été salué d'une prime. Mais elle n'a pas été octroyée pour tout le monde (dans les Ehpad et surtout à domicile), ce qui pose de nouvelles tensions avec le contre-coup qui se fait aussi sentir.

La mobilisation tous azimuts dure depuis plusieurs mois maintenant et un été caniculaire s'annonce. L'INRS diffuse ainsi ses recommandations quant au travail par fortes chaleurs.

Si face au covid-19 les équipements individuels de protection ne font plus défaut, si les tests permettent de détecter et d'ajuster les stratégies d'adaptation, le stress, les deuils, les peurs... sont toujours bien présents, dans les régions les plus touchées et dans les clusters.

Vivement ces congés d'été pour se retrouver, se ressourcer, se cocooner.

Toutes les ressources en soutien psychologique, en coaching sont à solliciter notamment les CUMP, cellules d'urgence médico-psychologiques, dont certaines se sont déplacées dans les services, auprès des équipes de terrain. D'autant qu'une deuxième vague psychiatrique est crainte par les spécialistes face aux angoisses, insomnies, stress post-traumatique, burn-out, dépressions, pensées suicidiaires... N'en jetez plus !

La crise a confiné tous les citoyens qui ont pu se projeter dans leur vieillissement. Chacun a pu imaginer son habitat futur, plus ou moins médicalisé. A lire  cette semaine : le livre de Gérard Brami sur les Ehpad entre excès de normes et contraintes financières, le rapport de Denis Piveteau sur l'habitat inclusif et le label "Villes Amies des Aînés" avec Pierre-Olivier lefebvre.

Les soignants quant à eux ne désarment pas et attendent une reconnaissance sonnante et trébuchante.

Le gouvernement et les parlementaires ont posé les bases d'un 5eme risque de protection sociale, un risque "Autonomie" pour compenser les situations de handicap quel que soit l'âge.

Il faudra incarner cette ambition avec un ministre de l'autonomie, estime Dominique Libault, directeur de l'ENS3S. L'auteur du rapport préfigurateur de la loi Grand Age a mené des webinaires pour analyser les premiers enseignements de cette crise.

Quant à nous, nous organiserons notre colloque annuel Agevillage/Humanitude 100 % en ligne, car nous ne pouvons pendre le risque de réserver la Cité des Sciences et ne pas pouvoir vous accueillir. Les philosophes, éthiciens, experts, professionnels de terrain traiteront de la liberté, des libertés, pour qu'elles riment le plus possible avec les réalités.

Une ambition là encore à incarner pour faire face aux contre-coups.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -