Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : Crise = dangers et ...

Edito : Crise = dangers et opportunités

Recherches recrues désespérement


Partager :

Dans son dernier livre Comment rester serein quand tout s'effondre, le philosophe Fabrice Midal (qui intervient dans notre colloque annuel Agevillage/Humanitude 100% virtuel) nous invite à nous saisir du double sens chinois de mot « crise ».

Il s’écrit « Wei-Ji » : « Wei » pour danger, difficultés et « Ji » pour opportunités. La version chinoise du mot englobe les deux phases et l’énergie globale dégagée par la crise.

Nous sommes tous touchés par les difficultés de cette crise sanitaire. Et les établissements et services médico-sociaux en première ligne.

Crise du recrutement avec ces milliers de postes vacants qui ne trouvent pas preneurs.

Crise des équipements pour les services à domicile.

Crise de la non qualité, de la dénutrition, du déni de la mort, de la fin de vie, des cloisonnements toujours solides (sanitaire versus médico-social, financements dépendance/soin versus autonomie/prévention)

Des dangers, des difficultés qui pourraient faire sombrer dans le défaitisme, le fatalisme, l'abandon.

Comment remobiliser l'espoir, les projets ?

Et si cette crise bousculait les modes de formations des métiers du grand âge ? Les professionnels n'attendent plus et multiplient les initiatives sur le terrain. Face à l'urgence et aux professionnels malades, ils s'ouvrent à d'autres acteurs comme les ONG (Médecin sans frontière). Partout des dispositifs viennent en soutien des équipes en première ligne comme ces médiations, ces cellules d'écoute et de dialogue pour faire face aux tensions.

Et si nous inventions les lieux de vie, les Ehpad de demain ? La Fondation Casip-Cojasor nous y invite en vue d'une conférence débat à laquelle je participerai le 18 novembre prochain.

Et si les Ehpad assumaient qu'ils sont des lieux de référence en matière de fin de vie ?

Et si on améliorait le recours aux aides techniques dans un parcours de santé décloisonné, coordonné, avec des acteurs lisibles, labellisés ?

Et si
la campagne de recrutement lancée par Brigitte Bourguignon ce 31 octobre portait ses fruits ? De son côté, le collectif Vulnérabilités et sociétés fait une série de propositions pour que les vulnérabilités des salariés (handicaps, maladie, pauvreté, illétrisme, situations d'aides) soient une force pour l'entreprise.

Et si les moyens, les projets, les métiers s'alignaient avec les valeurs clés de la République : Liberté, Egalité, Fraternité ? La liberté est le thème de notre colloque annuel 100% virtuel. La vingtaine d'intervenants passionnants et inspirants sont accessibles en ligne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 sur une plateforme ouverte pendant 2 mois : à vos claviers !

Et si la pression sociale, professionnelle et politique amenait à une vraie loi Grand âge-autonomie en vue d'un vrai 5eme risque de protection sociale ?

Cette crise sanitaire débouchera peut-être sur des opportunités étonnantes, la mise en lumière des forces des vulnérabilités, la mise en réseau des acteurs convergents (comme la création de ce collectif Aide et Soin à domicile)

Mais aujourd'hui, il y a urgence.

Tous sur le terrain : en soutien des professionnels en première ligne.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -