Agevillage
  >   Actualités  >     >   Vieillissement et perte d'a...

Vieillissement et perte d'autonomie : les bénéficiaires de l'APA à la loupe

25% ont des ressources mensuelles inférieures à 670 euros


Partager :

Fin 2007, en France métropolitaine, un bénéficiaire de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) sur deux a plus de 85 ans. 387 000 personnes sont entrées dans le dispositif. Parmi celles-ci, la part des bénéficiaires en établissement, positionnés GIR 1 et 2, est bien supérieure à celle des bénéficiaires à domicile.
 
L' étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques -DREES- (n° 730. juin 2010)
basée sur un recueil de données administratives individuelles anonymisées sur les bénéficiaires de l'APA 2006-2007, présente une analyse de la situation des bénéficiaires au 31 décembre 2007 selon différents critères (sexe, âge, lieu de vie, niveau de dépendance, situation matrimoniale et ressources) ainsi qu'une analyse de la situation des personnes percevant l'APA pour la première fois (nouveaux bénéficiaires) en 2007 selon les mêmes critères.

Un quart des personnes percevant l'APA a plus de 89,5 ans. La proportion de bénéficiaires de l’APA dans l’ensemble des personnes âgées de 75 ans ou plus s’élève à 17 %.

Parmi les 1 064 000 personnes bénéficiaires de l’APA en métropole, 61 % vivent à leur domicile et 39 % en établissement, dans les deux cas, un quart des bénéficiaires sont des hommes. Au delà de 92 ans, les bénéficiaires de l’APA résident majoritairement en établissement.

En établissement, ces personnes sont le plus souvent célibataires, divorcées ou veuves : 88 % de femmes sont dans ce cas contre 69 % des hommes.

Un bénéficiaire de l’APA sur deux a des ressources mensuelles supérieures à 938 euros, mais pour un bénéficiaire sur quatre ces ressources sont inférieures à 670 euros.

En 2007, 387 000 nouvelles personnes sont entrées dans le dispositif, dont 294 000 à domicile et 93 000 en établissement. Les personnes évaluées en GIR 1 ou 2 (dépendance lourde) représentent une part beaucoup plus importante des nouveaux bénéficiaires en établissement (45 %) qu’à domicile (26 %).

Lire l'étude DREES


mis à jour le



LIRE AUSSI

Partager :


Vos réactions

didioux

15/06/2010 10:06

la personne dépendante , est de plus en plus de sa poche.


Ma mère est agée de 81 ans, elle est atteinte de maladie de parkinsonn.elle est classée en gir 4, elle ne touche que 271€ par l'apa, 161 € de charge mensuelle, j'ai 45 heures allouée par l'apa, le salaire horaire est de 7.54 € net, 45x 7,54 égal 339,30+ 10% de congé payé, égal 373.23. Comptez ce que ma mére obtient vraiment de l'APA. C'est un véritable leurre.. MA mère touche 780 € de retraite mensuelle. C'est simplement , prendre les gens pour des cons. Mais hélas, parait t'il que les caisses sont vides?




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -