Agevillage
  >   Actualités  >     >   Habiter et vieillir - Géron...

Habiter et vieillir - Gérontologie et société n°136


Partager :

Gérontologie et société n°136 habiter et vieillirCe numéro explore la thématique riche et complexe de l’habitat (le logement, son environnement, l’habité) et du vieillir à partir de trois entrées.

La première rend compte de la place nouvelle de l’habitat dans les politiques publiques et associatives. Aux actions menées traditionnellement contre l’insalubrité et pour l’adaptation du logement aux besoins de ses habitants, s’ajoute désormais une nouvelle perspective.
Parce que les retraités sont, plus que les autres générations, propriétaires de leur logement, la puissance publique entend faire de cette richesse un véritable outil de gestion du vieillissement et du risque dépendance, touchant alors à des fonctions fondamentales du logement, notamment en termes de transmission.

La seconde entrée déploie la notion de « culture du domicile » mise en avant par les professionnels de l’accompagnement à domicile. Elle permet de mieux comprendre nos conceptions parfois paradoxales du logement : un lieu de résilience à la densité relationnelle et affective exceptionnellement élevée ; le lieu de la solitude existentielle et de la tentation du contrôle de l’individu par la technologie ; un lieu qui accueille des situations de santé et de vie de plus en plus complexes ; un lieu d’habitudes et de sécurité pour l’habitant qui ne voit pas toujours qu’il ne lui est plus favorable.

La dernière entrée inscrit le logement dans un territoire : vieillir chez soi, c’est aussi vieillir dans son quartier et dans sa ville. Le lecteur se promènera dans les banlieues du Québec qui demandent un usage systématique de l’automobile, en Allemagne où la résidence-services accompagne résidents âgés et population ordinaire, en milieu rural où les architectes et les sociologues constatent de nouveaux rapports à la densité entre les générations.

Quatre libres propos de professionnels engagés ouvrent des perspectives nouvelles sur les apports du monde du handicap aux professionnels du vieillissement et aux personnes âgées elles-mêmes ; sur le fantasme économique véhiculé, pour les élus locaux, par les populations de seniors actifs ; sur la mutualisation des services entre population âgée et personnes handicapées vieillissantes en milieu rural ; et, enfin, sur le mal-logement d’une part grandissante de la population âgée.

Découvrir le sommaire : Habiter et vieillir - Gérontologie et société n°136


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -