Agevillage
  >   Actualités  >     >   Guide méthodologique : &quo...

Guide méthodologique : "La prévention des situations à risque de maltraitance dans l'aide et les soins à domicile"

Inciter les organisations et les professionnels à bien comprendre ces


Partager :

De 2007 à 2009, Chorum, l’UNA et la Mutualité française, ont mis en place et développé un outil d’identification des situations à risque de maltraitance, RESAM.
La publication du guide "La prévention des situations à risque de maltraitance dans l’aide et les soins à domicile" s’appuie sur le savoir-faire accumulé au cours de ce projet, sur de nombreux témoignages de structures et de réseaux, ainsi que sur les travaux de l’ANESM.
A destination des employeurs et des salariés du secteur de l’aide et des soins à domicile ce guide se veut une aide à la mise en place des démarches et outils permettant la prévention active des situations à risque de maltraitance.

La maltraitance envers une personne fragilisée naît lorsque des circonstances et des déterminants de la violence sont réunis. L’objectif est d’inciter les organisations et les professionnels à poser un autre regard sur ces
situations critiques.
L’enjeu est de prévenir précocement les difficultés notamment en ayant une connaissance de la personne et sa
situation, de son histoire et de ses liens. En effet, il est de la responsabilité des organisations de vérifi er ces
conditions en amont d’une prise en charge et tout au long de l’intervention.

Cette responsabilité se décline à deux niveaux :
- L’engagement pris par la structure auprès de la personne fragilisée de l’accompagner dans son choix de vie au domicile dans le respect de son autonomie.
- L’engagement de la structure vis-à-vis des personnels qu’elle salarie en leur assurant des conditions professionnelles « correctes » (formation, prévention…).

Aller dans le sens de la bientraitance, objectif de ce guide, en favorisant la mise en place un dispositif d’accompagnement  est l'objectif de ce guide.
Cela signifie que les conditions du « vivre à domicile » sont réunies, c’est-à-dire :
- l’adhésion de la personne et son désir réel de vivre chez elle, sa connaissance de ses diffi cultés et besoins éventuels d’intervention de professionnels ou d’aides diverses ;
- l’adhésion de l’entourage familier au projet d’accompagnement et l’acceptation des rôles respectifs des aidants professionnels et informels. ;
- la coopération avec des professionnels médicaux et paramédicaux, accompagnée d’une clarifi cation sur le projet et le rôle de chacun avec des points de rencontres éventuels ;
- l’existence locale des réponses adaptées à la situation de la personne et leur mise en lien ;
- les ressources adaptées au financement des interventions.

Télécharger le document


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -