Agevillage
  >   Actualités  >     >   La résidence du Parc, lauré...

La résidence du Parc, lauréate du Prix Lieux de vie - Lieux d'envie 2012


Partager :

Françosie DesimpelLors du 5ème colloque international sur les approches non médicamenteuses de la maladie d'Alzheimer, qui s'est tenu les 8 et 9 novembre 2012 à la Cité des Sciences de la Villette à Paris, deux établissements ont été primés dans le cadre du prix Lieux de vie-Lieux d'envie. Ce concours, dont le premier prix est doté de 2000 euros, récompense les initiatives visant à favoriser un prendre-soin respectueux des désirs, de la dignité et de la liberté des personnes âgées vulnérables accompagnées chez elles ou en établissement. Car la singularité de chacun s’exprime par des envies, et ce jusqu’au bout de la vie.

Le premier prix de ce concours a été attribué à l'Ehpad  Résidence du Parc, dirigé par Françoise Desimpel pour son initiative Le Noctambule.

 

Francoise Desimpel, Directrice Ehpad résidence du Parc
Lauréate du Prix Lieux de vie – Lieux d’envies pour Le Noctambule
Le Noctambule, une initiative unanimement saluée

 


Le projet est né d’un double constat :
•    Le rythme de vie des résidents est contraint de se calquer sur le rythme de l’institution, source de frustrations et d’angoisses,
•    Nombre des résidents atteints d'alzheimer ou apparentés présentent des troubles du comportement liés au «Sundowning Syndrom», et la réponse chimique est loin d'être satisfaisante.

La démarche trouve son origine dans un échec d’accompagnement. L'Ehpad a dû renvoyer un résident vers un service de psychiatrie parce qu’il présentait des troubles du comportement de nuit particulièrement envahissants. Mais insatisfaite de cette réponse, l'équipe a travaillé pour bâtir un accueil adapté.

"Nous avons proposé à l’ARS d’expérimenter un dispositif nouveau nommé Noctambule. Après accord, financé par un excédent du budget soin, un agent supplémentaire a été affecté la nuit.
Son activité s’organise en deux temps. De 19h à 23h environ, dans le lieu qui lui est dédié, le Noctambule permet une rencontre conviviale autour d’une collation. Ce temps permet de verbaliser les angoisses et de créer des liens entre les participants. Des activités y sont aussi proposées : jeux de ballons... elles permettent d’évacuer le stress et l’agressivité qui peuvent empêcher le sommeil. C’est aussi un temps de socialisation privilégié pour des personnes trop souvent tenues à l’écart parce que «dérangeantes».

Ces activités se déroulent dans une ambiance lumineuse apaisante. Peu à peu, chacun indique son désir d’aller dormir quand l’apaisement est suffisant. Les participants sont alors reconduits un à un dans leur chambre. Certains restent dans cet espace, repéré comme environnement facilitateur. ils peuvent y passer la nuit car le lieu est symboliquement identifié comme contenant et sécurisant. L’agent affecté peut alors se rendre au domicile des résidents qui ont manifesté un besoin d’accompagnement  particulier. Il propose un temps d’écoute, des effleurages, ou tout autre support relationnel souhaité par le résident et qui lui permettra de s’apaiser et donc de se rendormir. Il interviendra ainsi tout au long de la nuit, chaque fois qu’une personne en manifestera le besoin."

 


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -