Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Laurent Farag, Stéphane Adam : Intérêt d'une lumière modulée dans l'aménagement des lieux de vie réservés aux personnes âgées atteintes de démence (*)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 04/12/2013

0 commentaires

de la théorie à la pratique

Laurent Farag, orthophoniste, aspirant éthicien, Cliniques de l’ISoSL, Site du Pèrî , à Liège en Belgique et Stéphane Adam, docteur en psychologie, Unité de Psychologie de la Sénescence, Université de Liège, en Belgique sont intervenus au colloque des approches non médicamenteuses de la maladie d’Alzheimer des 14 et 15 novembre 2013 à Paris sur le thème Intérêt d’une lumière modulée dans l’aménagement des lieux de vie réservés aux personnes âgées atteintes de démence : de la théorie à la pratique”. Parmi les approches non-pharmacologiques, les aménagements environnementaux occupent une place importante. Ils aident à l’orientation spatiale et temporelle, donnent à la

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet