Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Abolir la peine de vie, lourde responsabilité pour les soignants

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 16/12/2013

0 commentaires

La conférence de citoyens sur la fin de vie, qui s’est réunie trois week-ends durant, vient de livrer ses préconisations. Instaurée par le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) à la demande de François Hollande, dans le but de préparer un projet de loi pour l’été 2014, elle prône la légalisation du suicide médicalement assisté, en proposant quelques nuances”. Elle s’oppose à une inscription dans la loi de l’euthanasie, même si elle propose, dans des cas particuliers, des exceptions d’euthanasie”.“La possibilité de se suicider par assistance médicale comme l’aide au suicide constitue, à nos yeux, un droit légitime du patient en fin de vie ou souffrant d’une pathologie irréversible,

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet