Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Plateformes temporaires de répit : bilan de la DGCS et la CNSA

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 10/02/2014

0 commentaires

Un effort de communication est nécessaire

Les plateformes d’accompagnement et de répit sont adossées à des accueils de jour. Elles orientent les personnes en perte d’autonomie et leurs aidants vers différentes solutions de répit (répit à domicile, activités culturelles, physiques ou artistiques, séjours vacances, accueils de jour, ateliers de réhabilitation, stimulation sensorielle…). Les premières fonctionnent depuis 2009, mais la majorité a ouvert courant 2012.Le 28 janvier dernier, la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie) et la DGCS (Direction générale de la cohésion sociale) ont présenté les résultats d’une étude sur ces plateformes de répit.Pour lever l’état d’anxiété du

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet